BFM Business

Ces compagnies qui veulent vous faire voler à volonté

De nombreuses compagnies proposent des pass illimités.

De nombreuses compagnies proposent des pass illimités. - Tpsdave - Pixabay

Quelques compagnies aériennes et des start-up offrent des forfaits illimités. La dernière en date, La Compagnie, propose "L'Unlimited" à 30.000 euros pour voyager entre Paris, Londres et New York.

Les grands voyageurs ont de quoi se ravir, une nouvelle offre "vols illimités" va voir le jour. La Compagnie, spécialiste des vols en classe affaires entre Paris, Londres et New York, va proposer un pass pour des vols à volonté entre ces trois villes. Mais une telle offre est évidemment assortie de conditions. Tout d'abord, ce forfait coûte 30.000 euros. Ensuite, seuls 10 sésames seront distribués. Les voyageurs intéressés devront s'inscrire sur le site de L'Unlimited entre le 18 et le 23 juillet et la Compagnie procédera ensuite à un tirage au sort. Et enfin, ce pass n'est valable qu'un an à compter de la date du premier vol et ce jusqu'au 15 décembre 2017.

La Compagnie n'est pas la seule à proposer ce genre d'offres "grands voyageurs". OneGo, par exemple, lançait il y a un an un abonnement à 1.500 dollars par mois pour voyager en illimité sur la côte ouest des États-Unis sur les avions d’American Airlines, de Delta, d'United Airlines et de Virgin America. L'offre a été étendue ensuite au reste du pays pour 1.950 dollars.

D'autres compagnies se sont également lancées sur le créneau des vols à volonté, mais avec leur propre flotte d'appareils. C'est le cas de Chrono Aviation qui propose des voyages entre Toronto, Montréal et Québec à 1.400 dollars par mois. Du semi-privé puisque le client réserve un siège sur les 9 disponibles. Surfair propose le même principe aux États-Unis et en Europe.

Un "cadeau" à 29 millions de dollars

Pour autant, toutes ces offres ne sont pas forcément rentables pour les compagnies. Ainsi, en 2009, JetBlue lançait la sienne, "All-You-Can-Jet fare", un forfait illimité pour un montant fixe. Face au succès, elle l'a rapidement transformé en "BluePass", un forfait pour voyages à volonté mais seulement pendant trois mois et assorti des conditions. Puis finalement, la compagnie a préféré abandonner ce concept.

L'autre exemple le plus marquant est évidement celui d'American Airlines. Dans les années 1980, la compagnie, alors en difficulté financière, avait eu l'idée de mettre en vente des billets illimités pour 350.000 dollars. 66 personnes en ont bénéficié dont Steve Rothstein. Et ce dernier en a particulièrement profité. Cet Américain a, en effet, effectué 10.000 heures de vols, 500 voyages en Angleterre, 70 en Australie ou encore 120 au Japon. Tous ces vols ont coûté 29 millions de dollars à American Airlines. En 2008, un bras de fer s'est engagé entre l'homme et la compagnie. Et après des années de tractations, AA est sortie victorieuse, Steve Rothstein ayant un petit peu trop fait profiter ses amis des largesses de la compagnie. American Airlines a renouvelé l'expérience en 2004 mais elle a retenu les leçons. Le pass était proposé à 3 millions de dollars, aucun acheteur ne s'est montré intéressé.

Diane Lacaze