BFM Business

Cet étudiant veut créer un réseau d'hôtels reliés par Hyperloop

Ce projet baptisé Hyperloop Hôtel compte relier 13 des principales villes américaines

Ce projet baptisé Hyperloop Hôtel compte relier 13 des principales villes américaines - Brandan Siebrecht

Grâce à Hyperloop, un étudiant américain veut permettre à ses futurs clients de voyager d'un hôtel à l'autre à travers les États-Unis dans des conteneurs aménagés en chambres de luxe.

Alors que le projet Hyperloop n'est toujours pas sorti de terre, de nombreuses personnes travaillent déjà sur les moyens de développer des services autour de ce transport à très grande vitesse. C'est le cas de Brandan Siebrecht, lauréat du concours Radical Innovation Award. Selon le site Business Insider, cet étudiant de l'université du Nevada souhaite créer un réseau d'hôtels reliés par des lignes Hyperloop. Il propose ainsi aux clients de voyager dans des conteneurs transformés en espaces luxueux, permettant ainsi à ses clients de traverser les États-Unis sans jamais quitter le confort de leur "suite".

Car ce projet baptisé Hyperloop Hotel compte relier 13 des principales villes américaines, dont notamment San Francisco, Los Angeles, New York, Boston ou encore Chicago. Ces petites suites luxueuses comporteront un bureau, un salon avec télévision écran plat, une chambre et une salle de bain (voir image ci-dessous). Le tout pour un prix forfaitaire de 1200 dollars.

-
- © Brandan Siebrecht

Pas avant 2027

"Les invités pourront se rendre dans n'importe quelle destination d'hôtels au sein du réseau et même visiter plusieurs destinations en une seule journée", a indiqué Brandan Siebrecht. La construction du premier hôtel estampillé "Hyperloop", qui pourrait coûter environ 10 millions de dollars, n'est toutefois pas prévue avant 10 ans, en attendant la mise en service des premières infrastructures Hyperloop.

Hyperloop One, l'une des deux sociétés (avec Hyperloop HTT) poussées à l'origine par Elon Musk, a procédé en mai 2016 à un premier test du système de propulsion dans le désert américain du Nevada, en vue d'une commercialisation en 2020-2021. La start-up a d'ailleurs signé dans la foulée un accord avec l'Autorité des routes et des transports (RTA) de Dubaï afin d'évaluer la faisabilité de la construction d'un système de transport futuriste à grande vitesse.

Plus récemment, M.A.D.E., un collectif américano-mexicain composé d’ingénieurs, d’urbanistes, d’architectes et de professionnels du BTP, a annoncé souhaiter construire une ligne Hyperloop à la frontière entre les États-Unis et le Mexique en lieu et place du mur voulu par Trump. Des projets plus ou moins réalistes qui montrent tout de même l'engouement suscité par la technologie développée par Hyperloop. "Je crois que l'Hyperloop One est la prochaine grande innovation dans les transports aux États-Unis et peut-être dans le monde", assure... Brandan Siebrecht.

Sami Bouzid avec Marion Nompain (vidéo)