BFM Business

Ces milliers d'emplois qu'ont créé Uber et ses concurrents dans le 93

"En 2015, 2.000 sociétés de transports de VTC ont été créées en Seine-Saint-Denis. La plupart par des chômeurs qui ont ainsi créé leur propre activité. Et la tendance s'est confirmée au premier trimestre 2016."

Au mois d'avril, l'Insee a enregistré plus de 46.000 nouvelles entreprises. Un chiffre en hausse de 1,8% par rapport au mois de mars. Et le secteur le plus dynamique est le transport de voyageurs. Le nombre de chauffeurs VTC explose, notamment en banlieue parisienne.

L'an dernier, 2.000 entreprises de transport VTC ont été créées en Seine-Saint-Denis. Et 600 au premier trimestre 2016. C'est tout simplement le secteur le plus dynamique du 93.

Fort taux de chômage

Saint-Denis, Drancy, Montreuil et Bobigny sont ainsi, avec Paris, les villes fournissant le plus de nouveaux chauffeurs VTC. En Ile-de-France, le Val-de-Marne, le Val d'Oise et l'Essonne bénéficient aussi du succès des applications Uber, Chauffeur Privé ou Allocab. Depuis l'an dernier, par exemple, 340 entreprises de transports de voyageurs ont été créées à Créteil. Plus de 400 à Nanterre et Evry.

Point commun de ces villes: un fort taux de chômage et une population plutôt jeune et peu diplômée. C'est le profil-type des chauffeurs qui se lancent dans l'activité de VTC. D'après une étude interne réalisée par Uber, un quart d'entre eux était ainsi au chômage avant de se lancer dans le métier. Aujourd'hui, ils gagnent environ 2.000 euros nets par mois.

Et l'uberisation de ces banlieues devrait encore se renforcer, grâce au bouche à oreille. Les chauffeurs s'inscrivent souvent sur les plates-formes mobiles car des proches ou des amis y sont déjà.

Thomas Giraudeau