BFM Business

Catherine Guillouard prend la tête de la RATP

Catherine Guillouard (52 ans) a été officiellement nommée mercredi 2 août par décret à la tête de la RATP.

Catherine Guillouard (52 ans) a été officiellement nommée mercredi 2 août par décret à la tête de la RATP. - Eric Piermont-AFP

L'énarque Catherine Guillouard a été nommée mercredi 2 août à la tête de la RATP. Elle succède à Élisabeth Borne, actuelle ministre des Transports.

Une femme succède à une autre femme à la tête de la RATP. Catherine Guillouard, nommé par décret ce 2 août 2017, a pris "immédiatement ses fonctions". Elle avait obtenu le feu vert du Parlement le 26 juillet. Le conseil d'administration de la régie parisienne avait proposé le 12 juillet au gouvernement sa nomination, comme PDG de la RATP.

Parmi les défis à relever par la RATP figurent "la préparation à l'ouverture à la concurrence sur notre territoire historique, notre développement à l'international et la poursuite de notre ambitieuse politique d'innovation en matière de services et de nouvelles mobilités tout en restant fidèles à la qualité de notre dialogue social et aux valeurs du service public qui sont les nôtres", cite Mme Guillouard, dans le communiqué du groupe.

Les défis de la mise en concurrence attendent la RATP

La RATP sera mise en concurrence, sur les lignes existantes, en 2025 pour les bus, en 2030 pour les tramways et en 2039 pour le métro et le RER. Pour toutes les lignes nouvelles en construction, notamment celles du Grand Paris Express, la mise en concurrence entre opérateurs, est effective.

Selon sa nouvelle patronne, la RATP a les "atouts pour devenir un leader mondial de la mobilité urbaine, durable et connectée grâce au professionnalisme de ses équipes, à son savoir-faire technique et à une culture de l'excellence opérationnelle au service des voyageurs".

La PDG de la RATP a démissionné de Rexel début 2017

Diplômée de l'ENA et de Sciences Po Paris, Catherine Guillouard avait quitté en février 2017 le distributeur français de matériel électrique Rexel, dont elle était directrice générale déléguée et directrice financière, pour "divergence de vues sur la mise en oeuvre de la nouvelle orientation stratégique".

Cette énarque a démarré sa carrière à la direction du Trésor, avant de passer 10 ans chez Air France où, de 1997 à 2007, elle a exercé plusieurs fonctions de direction opérationnelle, financière et ressources humaines. De 2007 à 2013, elle a été directrice financière de l'opérateur de satellites de communications Eutelsat.

F.Bergé avec AFP