BFM Business

Automobile: le quota des primes à la conversion devrait être atteint en août

Les chiffres des immatriculations neuves en France sont repartis à la hausse en juin. Une bonne nouvelle mais il s'agit de rester prudent, prévient le président de la Plateforme automobile, Luc Chatel.

Le marché automobile relève la tête. Après des mois de crise, les ventes de voiture neuve se sont remises à progresser en juin, de 1,2% sur un an, en France. Une bonne nouvelle permise par les aides du gouvernement, annoncées en mai dernier. "C'est un premier sursaut qui fait plaisir après le trimestre de tornades qu'on a connu" explique sur le plateau de Good Morning Business, le président de la Plateforme automobile, Luc Chatel. Mais "le rebond est maintenant à confirmer, nous sommes prudents sur le reste de l'année."

La question centrale est évidemment celle de la prime à la conversion, qui n'est pas appliquée sur une durée mais sur un quota, à savoir 200.000 véhicules. Déjà 60.000 primes ont été accordées. "On consomme à peu près 20.000 primes par semaine" poursuit Luc Chatel. "En gros, dans le courant du mois d'août, le quota des 200.000 véhicules devrait être atteint."

Discuter de la "marche descendante"

Rien de très rassurant pour lui. "Il faut toujours se méfier des effets de seuil de ce type de primes à la conversion" souligne l'ancien ministre. "Donc nous discutons actuellement avec le gouvernement de la marche descendante, c'est-à-dire de l'étape suivante. Tout arrêter du jour au lendemain… on a connu par le passé des primes à la casse qui terminaient ainsi et cela avait un impact très négatif."

Et de marteler : "il faut éviter le 'stop & go' qui n'est jamais bon, surtout sur un marché qui a une inertie très forte."

Car si les ventes sont reparties, la production est toujours en dessous de ses capacités. "La reprise dans nos usines n'est pas totale" explique Luc Chatel. "On est à peu près à 60% d'activité dans l'industrie automobile. On pense qu'on sera autour de 85% au mois de juillet. On est en train de remonter donc c'est plutôt encourageant" mais "on a aucune visibilité sur l'autonome."

Thomas Leroy