BFM Business

Airbus ferme son usine qui fabrique l'A320 en Chine à cause du coronavirus

Airbus accélère encore en 2020, après une décennie magique

Airbus accélère encore en 2020, après une décennie magique - Airbus Group

Comme de nombreux groupes en Chine, le constructeur européen a été contraint de fermer le site de Tianjin pour éviter une propagation du coronavirus.

Coup dur pour Airbus. Le constructeur européen a annoncé la fermeture de son usine d'assemblage de Tianjin (nord-est de la Chine), face à l'épidémie de Coronavirus en Chine. Ce site est dédié à l'A320, l'avion star d'Airbus. 

"Airbus Chine respecte les exigences du gouvernement chinois pour que le personnel travaille à domicile et facilite l'équipement informatique afin que les employés de tous les sites, y compris Tianjin, n'aient pas besoin de se rendre au travail dans la mesure du possible" explique le groupe dans un communiqué.

Pas d'inquiétude pour autant, assure la direction qui espère rouvrir cette usine le 10 février. Outre la ligne d'assemblage final (FAL) de Tianjin, Airbus compte deux FAL à Toulouse pour la construction d'avions de la famille A320 (A319, A320 et A321) et va en installer une troisième en 2021. Elle dispose également de FAL pour cette famille de monocouloirs dans le nord de l'Allemagne, à Hambourg (quatre), et dans le sud des Etats-Unis à Mobile (une).

La capacité de production de la FAL de Tianjin devait atteindre six appareils par mois fin 2019 selon Airbus. L'usine devrait également effectuer les aménagements intérieurs et devenir un centre de livraison aux clients du gros-porteur A350 en 2021.

De son côté, le groupe industriel français Safran, qui emploie 2.500 personnes en Chine, n’a pas ré-ouvert ses usines après la trêve du Nouvel an chinois le 3 février, et celles-ci n’ouvriront pas avant le 10 février, à la demande des autorités chinoises.

Thomas Leroy