BFM Business

1er-Mai: des transports en commun maintenus à Lyon pour desservir les hôpitaux

-

- - BFM Lyon

Habituellement à l'arrêt le 1er mai, le réseau TCL fonctionnera de manière réduite et ciblé pour assurer la desserte des pôles de santé.

Les TCL continueront de rouler le 1er mai. D'ordinaire, aucun bus, métros ou tramways ne circule ce jour là. Mais cette année, le Sytral a décidé d'adapter son offre à la situation de crise traversé par le pays en raison de l'épidémie de coronavirus.

De 5h25 à 23h25

L'organisme qui gère les transports en commun à Lyon annonce dans un communiqué la mise en place d'une desserte ciblée des pôles de santé dans l'agglomération. Au total, six lignes de bus - C7, C8, C9, C13, C16 et C20 - continueront de rouler pour permettre au personnel des établissements de santé de se rendre sur leur lieu de travail. 

"80 agents volontaires dont 62 conducteurs seront mobilisés pour assurer 439 services entre 5h25 et 23h25, selon les lignes", explique le Sytral dans son communiqué.

Ils permettront de desservir les pôles hospitaliers de la Croix-Rousse, Lyon- Sud, Edouard-Herriot, Femme-Mère-Enfant, Pierre-Wertheimer et Pradel ainsi qu'une quinzaine de cliniques et hôpitaux privés: Sauvegarde, Infirmerie-Protestante, Val-d'Ouest, Rillieux et Saint-Charles, Médipôle, Charcot, Massues, Desgenettes, Léon-Bérard, Saint-Luc-Saint-Joseph, Mermoz, Portes du Sud et Natécia. 

"La mise en place de cette mesure inédite est une réponse efficace pour faire face à l’urgence sanitaire de cette pandémie mondiale exceptionnelle. Elle a pu se concrétiser grâce à l’appel au volontariat auprès des agents TCL qui, grâce à leur mobilisation, vont permettre d’assurer la desserte indispensable vers les principaux pôles hospitaliers", se félicite Fouzyia Bouzerda, la présidente du SYTRAL, dans le communiqué. 

Colère de la CGT

En début de semaine, la CGT n'avait pas caché son mécontentement à l'idée de maintenir un service pour le 1er-Mai. Dans un communiqué, repris par Lyon Mag, le syndicat dénonçait "la 'publicité' que veut se faire Keolis (exploitant du réseau TCL, ndlr) le 1er-Mai" qui n'a "pas sa place dans le contexte actuel". 

Et la CGT d'ajouter: "Il ne serait pas raisonnable de sacrifier, pour des desseins fallacieux, ce que l’histoire ouvrière a mis des années à mettre en place", estimant "pas sérieux" les arguments de la direction sur une ouverture partielle. "S’ils l'étaient, la CGT y aurait prise toute sa place", insiste le syndicat.

Benjamin Rieth