BFM Business

160 km de nationale transformés en autoroute payante

BFM Business
Les ministres de l'Environnement et des Transports ont annoncé mardi la transformation de 160 kilomètres de la Route Centre Europe Atlantique (RCEA) en autoroute et leur mise en concession afin que les travaux d'élargissement du tronçon puissent être financés par le privé.

La loi française veut que sur le réseau routier, seule une autoroute puisse être confiée à un concessionnaire rémunéré grâce à des péages.

"En l'absence d'alternative raisonnable pour financer à court terme les aménagements nécessaires, la solution de recourir à la concession est un choix de raison et d'efficacité", ont déclaré Nathalie Kosciusko-Morizet et Thierry Mariani dans un communiqué commun.

"Il permet un aménagement rapide de la RCEA tout en maîtrisant la dépense publique", ont-ils ajouté.

Sur la question sensible de l'apparition de péages sur un axe habituellement gratuit, les deux ministres ont indiqué avoir demandé que toutes les options permettant de réduire l'impact financier sur les déplacements locaux soient étudiés, notamment l'idée d'une franchise kilométrique de péage.

Une partie de la nationale traversant les départements de la Saône-et-Loire et de l'Allier sera aménagée en 2x2 voies d'ici 2017. Le gouvernement estime les travaux à près d'un milliard d'euros.

C'est la deuxième fois que l'État a recours à la mise en concession autoroutière d'une portion de nationale de cette ampleur. Avant la RCEA, longue en tout de 1.000 kilomètres, la partie landaise de la nationale 10, elle aussi tristement célèbre pour sa dangerosité, a été concédée l'an dernier au groupe Bouygues sous le nom d'autoroute A63.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez

REUTERS