BFM Business

Xeros propose de laver le linge… sans eau

Les billes sont utilisables environ pendant 1.000 cycles de lavage.

Les billes sont utilisables environ pendant 1.000 cycles de lavage. - Xerox

Grâce à des milliers de petites billes de nylon capables d'absorber les tâches et la saleté, l'entreprise britannique a conçu un lave-linge beaucoup plus respectueux de l'environnement.

L'entreprise britannique Xeros veut révolutionner le lave-linge. Son invention? Une machine très spéciale qui utilise 80% d’eau en moins par rapport à une machine traditionnelle. Au lieu d’utiliser du liquide, on met dans le tambour des centaines de milliers de petites billes rondes de nylon de la taille d’un grain de riz. Leur particularité? Elles sont capables d’absorber les tâches et la saleté, en utilisant quasiment pas d’eau.

C’est un chimiste de l’université de Leeds, au Royaume-Uni, qui a découvert les propriétés de ces billes. À la fin du cycle de lavage, la machine sépare le linge et les billes. Ce sont des vêtements tout propres et à peine humides que l'on ressort. Évidemment on ne change pas les billes à chaque lavage. Elles tiennent environ 1.000 cycles machines avant de devoir être changées, et elles sont entièrement réutilisables.

Moins d'eau et d'électricité

Les avantages de ce nouveau modèle de lave-linge: une énorme économie d’eau évidemment, puisqu'une machine consomme 40 à 70 litres d’eau à chaque fois. Mais aussi une baisse de la consommation d'électricité puisqu’on n'a pas besoin de chauffer l’eau.

Petit bonus: on peut mélanger le blanc et les couleurs sans aucun risque que cela ne déteigne. Il ne s'agit pas de prototypes, ce sont des machines qui existent, mais qui sont pour l’instant réservées aux professionnels, dans l’hôtellerie par exemple. Les premiers modèles ont été déployés en Californie, où les problèmes de sécheresse sont fréquents. Mais une version commerciale pour les particuliers est déjà prévue.

Anthony Morel édité par C.C.