BFM Business

Washington durcit encore ses sanctions contre Huawei

Washington estime que Huawei représente une menace pour la cybersécurité.

Washington estime que Huawei représente une menace pour la cybersécurité. - DANIEL LEAL-OLIVAS - AFP

Toujours en guerre contre le géant des télécoms, les Etats-Unis vont étendre leurs sanctions à 38 filiales du groupe chinois pour limiter leur accès aux technologies américaines.

Les Etats-Unis ont annoncé lundi durcir leurs sanctions contre le géant chinois des télécoms Huawei, en les étendant à 38 de ses filiales, afin de limiter leur accès aux technologies américaines, selon un communiqué du département américain au Commerce.

Donald Trump a qualifié le groupe chinois d'"espion", dans une interview téléphonique sur Fox News.

L'administration de Donald Trump reproche à Huawei d'utiliser ses filiales internationales pour contourner les sanctions.

Les Etats-Unis estiment que le groupe pose un risque pour la sécurité du pays en raison de ses liens avec le gouvernement chinois, ce que dément Huawei.

Huawei et ses filiales ont "accentué leurs efforts pour obtenir des semi-conducteurs de pointe développés ou produits à partir de logiciels et de technologies américaines afin d'atteindre les objectifs politiques du Parti communiste chinois", selon le secrétaire au Commerce Wilbur Ross, cité dans le communiqué.

"Bras armé" de la Chine

Le secrétaire d'Etat Mike Pompeo a indiqué que l'administration Trump considérait Huawei comme "un bras armé de la surveillance du Parti communiste chinois", selon un communiqué distinct.

Ces nouvelles sanctions ont été imposées "pour protéger la sécurité nationale des Etats-Unis, la vie privée de nos citoyens, et l'intégrité de nos infrastructures 5G face à l'influence néfaste de Pékin", a-t-il ajouté.

Washington veut empêcher Huawei et d'autres fournisseurs chinois de dominer le marché des nouvelles technologies et le réseau 5G. 

TL, avec AFP