BFM Business

Voici le seul smartphone "Made in Europe"

Le GS185 est le premier smartphone fabriqué et assemblé en Allemagne dans l’usine du constructeur de téléphone sans fil résidentiel.

Le GS185 est le premier smartphone fabriqué et assemblé en Allemagne dans l’usine du constructeur de téléphone sans fil résidentiel. - Gigaset

La marque Gigaset assemble un premier smartphone vendu 179 euros dans son usine de Bocholt, outre-Rhin, où elle fabrique aussi des téléphones sans fil pour la maison. Elle vante la proximité géographique et le respect de standards de qualité et environnementaux de son GS185, par rapport aux smartphones "made in China".

Alors que Nokia a disparu du paysage industriel européen depuis son rachat raté par Microsoft, l'Allemand Gigaset fait le pari d'un smartphone "made in Germany". C'est le premier téléphone mobile à nouveau fabriqué en Europe, toutes les usines du Vieux continent ayant fermé les unes après les autres (dont celles de Nokia en Allemagne puis en Roumanie) devant la redoutable concurrence low cost chinoise sur ce marché.

L'ex-marque de Siemens reprise en 2008 par des investisseurs a lancé la production d'un premier smartphone dans son usine allemande de Bochlot alors que ses autres modèles sont tous issus d'industriels chinois. "Pour le moment nous ne produisons qu'une petite une partie de nos smartphones en Allemagne", confirme Sébastien Joumard, directeur général de la filiale française de l'industriel qui s'est lancé sur ce marché en 2017.

En 2016 et 2017, la marque précise avoir "fabriqué en Allemagne des prés-séries qui lui ont permis d'optimiser ses outils de production en vue du lancement du GS185" dans l'usine où ses téléphones sans fil résidentiels sont déjà fabriqués.

Le smartphone GS185 est produit sur une chaîne de fabrication pouvant être organisée en 3x8 en cas d'augmentation de la demande. Cette configuration ainsi qu'un degré élevé de robotisation permet de produire jusqu'à 6000 smartphones par semaine.

Si à première vue rien ne distingue ce smartphone Android vendu 179 euros de la kyrielle des autres mobiles "made in China", Gigaset met en avant la relocalisation industrielle en Allemagne. La marque vante des délais de livraison réduits depuis son usine au coeur de l'Europe ou le respect de standards de qualité grâce à un laboratoire de test de résistance des produits. Pour la marque, l'optimisation de la chaîne d'approvisionnement en Allemagne "simplifie la logistique en termes de volume, de poids et de livraison de matériaux et de produits" faisant allusion à l'empreinte carbone élevée des importations venus de Chine.

Cet argumentaire lié au respect de standards de qualité ou environnementaux sera-t-il suffisant pour que la marque allemande perce sur un marché déjà très encombré? C'est tout le pari de Gigaset dont l'ambition commerciale est limitée à quelques marchés nationaux européens.

Frédéric Bergé