BFM Business

Adidas relocalise en Allemagne une usine de chaussures 100% robotisée

Adidas construit une usine robotisée de 4.600 mètres carrés à Ansbach en Bavière

Adidas construit une usine robotisée de 4.600 mètres carrés à Ansbach en Bavière - Adidas

"L'équipementier sportif vendra dès 2017 des baskets produites en série en Bavière dans une usine du futur. Adidas ne produisait plus en Allemagne depuis 1993."

Adidas commence à relocaliser en Allemagne sa production de baskets. Mais la création d'emplois dans cet outil de production risque d'être limitée dans la mesure où le site industriel fera la part belle aux... robots. 

Le patron du groupe, Herbert Hainer, a dévoilé le premier prototype de son usine du futur, projet connu sous le nom "Speed Factory", à Ansbach, en Bavière. Ce site de 4.600 mètres carrés livrera la première série test de 500 chaussures pour une vente dès le troisième trimestre 2016. La production en série à grande échelle commencera en 2017. Il s'agira des premières chaussures de sport de la marque qui seront made in Germany, puisque l'équipementier sportif avait arrêté de produire en Allemagne en 1993. 

La mise en production de cette usine devance un autre projet concernant la fabrication à la demande en magasin sur lequel travaillent actuellement 35 personnes. Il devrait voir le jour d'ici deux ans. Concrètement, après s'être fait mesurer le pied par des machines, le consommateur pourra commander et faire fabriquer directement dans la boutique la chaussure de son choix.

Le site de fabrication robotisée de Bavière, géré par l'industriel Oechsler, automatise la production de chaussures, jusqu'ici largement faite à la main en Asie. Il doit permettre de fabriquer plus vite et plus près des points de vente, en fonction des besoins des revendeurs et des désirs de personnalisation des clients.

Le prix du "made in Germany" sera similaire au "made in China"

La "Speed Factory" permettrait de réduire le temps de développement d'une chaussure à quelques jours, contre un an et demi pour une fabrication en Asie, selon Gerd Manz, directeur de l'innovation et des technologies. Les chaussures fabriquées en Allemagne auront un prix "similaire" à celles produites en Asie, a promis Herbert Hainer.

Adidas veut ouvrir une deuxième "Speed Factory" aux États-Unis cette même année, a expliqué le PDG du groupe, qui vise une production "d'un demi-million de chaussures par an, d'ici à trois à cinq ans" pour chaque usine en Allemagne et aux États-Unis, a prédit Gerd Manz.

Cela ne remplacera "évidemment pas" immédiatement le travail des sous-traitants en Asie, a reconnu Herbert Hainer. Adidas a produit 301 millions de paires de baskets en 2015 et doit fabriquer 30 millions de paires supplémentaires chaque année pour atteindre ses objectifs de croissance à l'horizon 2020. L'industriel envisage à terme de construire d'autres usines robotisées au Royaume-Uni ou en France.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco