BFM Business

Adidas a puisé dans les poubelles de la mer pour créer ces baskets

Ces chaussures sont entièrement conçues avec des déchets récupérés au fond de l'eau.

Ces chaussures sont entièrement conçues avec des déchets récupérés au fond de l'eau. - Adidas

Ce prototype de chaussures fabriqués avec des déchets plastiques présents dans les fonds marins a été créé en partenariat avec l’ONG Parley for the Oceans. A terme, une production en masse est plus que probable.

Les engagements d’Adidas en matière de développement durable ne sont pas récents. Dès le début des années 2000, le groupe allemand s’est saisi de cette question et a élaboré son plan d’action en faveur de la protection de l’environnement. Ainsi, depuis 2012, l’entreprise bavaroise utilise pour ses t-shirts et autres vêtements un coton issu de l’agriculture raisonnée. Dans les faits, ce mode de culture se traduit par une réduction de l’utilisation de pesticides et de la quantité d’eau utilisée.

Fruit d’une collaboration avec l’ONG Parley for the Oceans, ce prototype de chaussures 100% écologique a vu le jour grâce à la mobilisation d’une autre association. Pendant 110 jours, les membres de l'organisation "The Sea Shepherd Conservation Society" ont dragué les fonds marins pour remonter à la surface des quantités impressionnantes de déchets. "Ce partenariat va nous permettre de créer des matériaux et des produits innovants pour nos athlètes" s'est enthousiasmé Eric Liedtke, membre du comité exécutif d'Adidas, lors de la présentation du modèle aux Etats-Unis.

Une éventuelle commercialisation à l'horizon 2016

"Nous sommes extrêmement heureux de cette collaboration, cela nous permet de créer des matériaux et des produits innovants pour nos athlètes" s’est enthousiasmé Eric Liedtke, membre du comité exécutif d’Adidas. La marque aux trois bandes n’exclut pas une commercialisation future de ce modèle. Une sortie qui pourrait avoir lieu dès 2016. Pour réaliser ces chaussures, l’équipementier a d’ailleurs remis au goût du jour la technique du tissage. Une technique qui a le mérite d’être plus respectueuse de l’environnement en permettant d’éviter les nombreuses chutes de matériaux non-utilisés lors de la confection. "Nous avons créé ce modèle pour montrer ce dont nous sommes capable" en matière de développement durable a ajouté un porte-parole de la marque. 

Antonin Moriscot