BFM Business

Un ex-patron de la CIA rejoint la direction d’Oracle

En recrutant un poids lourd de la politique, Oracle récupère aussi un puissant levier (et un carnet d'adresses) pour se faire entendre auprès de l'administration Obama, que Leon Panetta connaît bien puisqu'il l'a servie comme secrétaire à la Défense.

En recrutant un poids lourd de la politique, Oracle récupère aussi un puissant levier (et un carnet d'adresses) pour se faire entendre auprès de l'administration Obama, que Leon Panetta connaît bien puisqu'il l'a servie comme secrétaire à la Défense. - AFP Thierry Charlier

Ténor de la politique américaine, Leon Panetta a dirigé la CIA de 2009 à 2011 avant de devenir ministre de la Défense d'Obama. A 76 ans, il rentre au saint des saints du n°2 mondial des logiciels.

Les poids lourds de la politique américaine se recasent aussi dans les sociétés de haute technologie. Leon Panetta, ancien secrétaire américain à la Défense et ancien directeur de la CIA (central intelligence agency) rejoint ainsi le conseil d'administration d'Oracle, numéro 2 mondial de l’édition de logiciels.

Il en devient le douzième membre du conseil, aux côtés de Larry Ellison, le fondateur, et de Mark Hurd, l'actuel PDG. " C'est un leader dynamique qui a exercé des fonctions de service public au plus haut niveau. Il va apporter une expertise approfondie et une nouvelle perspective à notre conseil " a commenté Michael Boskin, président indépendant du comité de nomination et de la gouvernance d'Oracle.

Leon Panetta (76 ans) a servi dans l'administration Obama en tant que secrétaire américain de la Défense de 2011 à 2013. Auparavant, il avait été directeur de le CIA de 2009 à 2011. De 1977 à 1993, il a été membre de la Chambre des représentants américaine, représentant l'Etat de Californie.

Oracle avait déjà recruté en 2000, le porte-parole de Bill Clinton

En recrutant un poids lourd de la politique américaine, Oracle récupère un puissant levier (et un carnet d'adresses) pour se faire entendre auprès de l'administration Obama. D'autres ne manqueront pas de s'étonner de la présence d'un ex-directeur de la CIA à la direction d'une entreprise dont les logiciels, destinés aux entreprises, traitent des millions de données personnelles. Et ce, à peine dix-huit mois après l'onde de choc provoquée par les révélations de l'affaire Snowden. Sa récente acquisition, Datalogix, n'est-elle pas spécialisée dans l'analyse de bases de données de consommateurs ?

Oracle avait déjà recruté en 2000, Joe Lockhart, le porte-parole de Bill Clinton, pour occuper un poste important en charge de la communication de l’entreprise. Celui-ci avait, cependant, quitté l'entreprise six mois plus tard.

Plus récemment, Condoleezza Rice, l’ancienne secrétaire d'Etat des Etats-Unis puis conseillère à la sécurité nationale de l’administration de Georges W.Bush, a rejoint le conseil d’administration de Dropbox, une firme californienne spécialisée dans les services de stockage dans le cloud.

Frédéric Bergé