BFM Business

Uber réussit sa première livraison (de bière) par camion sans chauffeur

Un camion d'Otto, une filiale d'Uber, a livré aux États-Unis sa première cargaison en conduite autonome. Le routier à bord n'a repris le volant qu'en entrée et en sortie d'autoroute. Cette "première" inaugure un accord entre Otto et le brasseur Anheuser-Busch.

La livraison par camion sans chauffeur est devenue réalité aux États-Unis. Un poids-lourd d'Otto, start-up acquise par Uber, a réussi un trajet de 200 kilomètres en mode autonome. Le camion chargé de bière de la célèbre marque Budweiser a traversé une partie du vaste État du Colorado, partant de la ville de Fort Collins au nord pour descendre plus au sud sur une autoroute en ligne droite jusqu'à Colorado Springs avec pour seuls guides ses caméras, radar et capteurs embarqués.

Un routier professionnel était présent à bord mais il n'a fait que surveiller l'avancée du camion depuis le siège couchette situé derrière le fauteuil du conducteur pendant la majeure partie du voyage, selon Otto. La filiale d'Uber précise toutefois qu'il a repris le volant pour assurer l'entrée et la sortie d'autoroute empruntée pendant le trajet.

"Avec un véhicule équipé par Otto, les chauffeurs de camion auront la possibilité de se reposer pendant que le camion parcourt de longs tronçons d'autoroute" précise la société spécialisée dans les véhicules autonomes. 

Otto a facturé 470 dollars (430 euros) cette première livraison commerciale au propriétaire de la marque de bière, le plus grand brasseur américain Anheuser-Bush, avec lequel il a initié un partenariat. La société américaine lance en même temps son site internet, freight.uber.com, pour permettre aux transporteurs désireux de travailler avec le groupe à l'avenir de s'inscrire en ligne.

Cet essai réussi survient six semaines après le lancement par Uber de son service de transport de personnes avec des voitures sans conducteur, à Pittsburgh, une ville américaine de 2,6 millions d'habitants. Une flotte de quatre premières voitures (des Volvo XC90) reconnaissables à leur machinerie (capteurs, caméras) perchée sur le toit du véhicule.

Uber avait annoncé en août 2016 l'acquisition de la jeune pousse californienne Otto, spécialiste des logiciels pour véhicules autonomes et employant quelque 90 personnes.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco