BFM Business

Uber a-t-il du souci à se faire en Asie?

Lyft a signé des partenariats en Asie.

Lyft a signé des partenariats en Asie. - Justin Sullivan - AFP

Lyft, service de VTC américain, a conclu plusieurs alliances en Asie. Un coup qui risque d'être dur pour Uber.

Lyft voit les choses en grand. Le service de VTC américain a annoncé jeudi avoir conclu plusieurs partenariats en Asie pour concurrencer son rival Uber. Lyft a indiqué que ses abonnés pourront désormais utiliser les services de Didi Kuaidi en Chine, d'Ola en Inde et de GrabTaxi en Asie du sud-est par le biais de son application.

"Ce n'est pas seulement un partenariat entre quatre compagnies mais aussi une occasion d'avoir un plus grand impact sur l'évolution urbaine dans le monde", a affirmé John Zimmer, le dirigeant fondateur de Lyft, basé à San Francisco.

Uber pourrait être valorisé à 62,5 milliards de dollars

Selon Lyft, ces nouveaux partenariats ajoutent 680 villes à la liste de celles déjà desservies par l'entreprise de location de véhicule avec chauffeur.

Cette annonce survient alors que, selon les médias américains, Uber effectue de son côté un nouveau "tour de table" auprès d'investisseurs qui vise à lever 2,1 milliards de dollars ce qui porterait sa valorisation à quelque 62,5 milliards de dollars. Uber avait indiqué en novembre souhaiter se développer en Chine.

D. L. avec AFP