BFM Business

Twitter remplace l’emoji revolver par un inoffensif pistolet à eau

-

- - -

Le réseau social prend part à sa façon au débat sur le port d'armes aux Etats-Unis.

La vie de certains utilisateurs de Twitter est sur le point de basculer. Le réseau social a remplacé aujourd'hui l’emoji revolver par un symbole représentant un pistolet à eau, rapporte Techcrunch. Ce changement est disponible sur les versions desktop et mobile du réseau, ainsi que sur l'outil Tweetdeck.

-
- © -

Si la mise à jour est mineure, elle marque une prise de position de Twitter dans le débat sur le port d'armes aux Etats-Unis. Ce dernier a été ravivé par la fusillade survenue dans les locaux de YouTube et à Parkland, en Floride. Le réseau ne retire pas pour autant d'autres icônes à la connotation belliqueuse, telles que la bombe, l'épée ou le poignard.

Dans un mail envoyé à Techcrunch, un porte-parole de Twitter indique que le changement vise à aligner le réseau sur les autres plateformes et la façon dont cet emoji a pu évoluer ces derniers mois. Twitter marche dans les pas d'Apple, de WhatsApp et de Samsung, qui ont tous opté pour une version inoffensive de cet objet. 

Une tendance de fond ?

Apple a remplacé l'emoji revolver par un pistolet à eau dès août 2016. En juin, l'entreprise s'était vivement opposée à l'ajout de nouveaux emojis d'armes à feu. Aux côtés de Microsoft, Apple avait même voté contre la création d'un emoji fusil, souhaité par Unicode pour célébrer l'épreuve de tir des Jeux olympiques de Rio. "Cette histoire de fusil prouve que les grosses entreprises technologiques réalisent vraiment l'importance des emojis", avait expliqué Mark Davis, le fondateur d'Unicode, au site BuzzFeed.

Plus généralement, les géants du Web bannissent progressivement de leurs services les emojis tendancieux. Ainsi de l'emoji pêche, remplacé par un abricot sur iOS 10.2, fin 2016. Au même titre que l'aubergine, ce symbole avait au fil du temps acquis une connotation sexuelle peu appréciée par Apple.

L'initiative peut sembler anecdotique. Elle n'en avait pas moins constitué l'équivalent d'une réforme orthographique pour les aficionados de cet emoji. Comme tout élément de langage, ces petits symboles qui ponctuent nos conversations se trouvent régulièrement au coeur de polémiques. En témoigne l'emblématique débat suscité en octobre dernier au sujet de l'emoji burger, concernant la place à accorder au fromage.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech