BFM Business

Twitter remanie son équipe dirigeante 

Le départ de trois vice-présidents de Twitter aurait été une condition fixée par Jack Dorsey à son retour à la tête du groupe.

Le départ de trois vice-présidents de Twitter aurait été une condition fixée par Jack Dorsey à son retour à la tête du groupe. - Kimberly White - AFP

Trois membres de l'exécutif de Twitter sont donnés partants par la presse américaine, tandis que le directeur de Vine passe chez Google. L'équipe dirigeante du réseau social va être largement remaniée.

C'est la valse des dirigeants chez Twitter. Le réseau social prépare un gros remaniement parmi son équipe dirigeante, avec le départ d'une série de responsables clé et la nomination de nouveaux membres au conseil d'administration, affirment dimanche plusieurs médias américains.

Les vice-présidents Kevin Weil, qui supervise les produits, Katie Stanton, chargée des médias, et Alex Roetter (ingénierie) sont sur le départ, indique notamment le site d'informations spécialisées sur le secteur technologique Re/Code, en citant des sources proches du dossier. Cela représenterait un tiers de l'équipe des dirigeants exécutifs listés sur le site de Twitter aux côtés du directeur général et co-fondateur Jack Dorsey. Le groupe pourrait confirmer ces départs dès lundi, de même que l'arrivée d'un nouveau responsable marketing, ajoute Re/Code.

Une exigence de Jack Dorsey

Le Wall Street Journal, qui évoque aussi les trois départs, écrit par ailleurs que Twitter pourrait nommer dès la semaine prochaine deux nouveaux membres à son conseil d'administration, dont un responsable en vue du secteur des médias.

Le quotidien croit savoir que Jack Dorsey avait posé l'an dernier comme condition à son retour à la tête du groupe le remplacement à terme de l'intégralité du conseil d'administration, où siège notamment un autre co-fondateur, Evan Williams, qui est aussi l'un des plus gros actionnaires individuels de Twitter.

En outre Jason Toff, qui était jusqu'ici à la tête de l'équipe chargée de l'application vidéo Vine, a en revanche annoncé dimanche qu'il allait passer chez le géant américain de l'internet Google. "Mise à jour personnelle! Je rejoins Google pour travailler sur la réalité virtuelle", a-t-il indiqué dans un message sur son compte Twitter. Il ajoute que "la décision de quitter Vine a été difficile" et qu'il est "tellement fier" de ce qui a été fait.

Twitter traverse actuellement une passe difficile, en raison notamment d'inquiétudes persistantes sur ses perspectives de croissance. L'action a touché un nouveau plus bas historique il y a quelques jours et s'échangeait vendredi soir à une valeur inférieure de 23% à celle du début d'année. Elle a perdu les trois quarts de sa valeur depuis le pic historique de 73,31 dollars enregistré fin 2013, quelques semaines après son introduction à Wall Street.

Le nombre d'utilisateurs n'augmente pour sa part que très lentement: le réseau social en revendiquait fin septembre 320 millions dans le monde, soit seulement 4 millions de plus que trois mois plus tôt. Jack Dorsey affiche comme une priorité la simplification du service en vue de séduire un plus large public. Au risque de heurter ses utilisateurs les plus fidèles en renonçant à des caractéristiques ayant fait sa marque de fabrique, il expérimente une réorganisation du flux de messages qui s'affranchirait du flux chronologique et en temps réel, et n'a pas exclu récemment d'abandonner un autre dogme du service, la limitation des messages à 140 signes.

N.G. avec AFP