BFM Business

Twitter n'attire toujours pas plus d'utilisateurs

Twitter ne parvient pas à convaincre le grand public de se mettre à twitter.

Twitter ne parvient pas à convaincre le grand public de se mettre à twitter. - Aaron Durand - @Twitter

Le réseau social à l'oiseau bleu n'a gagné que 4 millions d'utilisateurs sur les trois derniers. Le signe qu'il n'a toujours pas réussi à séduire le grand public, seul moyen d'augmenter durablement son audience.

Le réseau social en ligne Twitter n'a toujours pas trouvé la recette pour attirer un public beaucoup plus large et a dévoilé des prévisions décevantes pour les trois derniers mois de l'année. L'action du groupe plongeait de près de 12% dans les échanges électroniques suivant la clôture de la Bourse de New York mardi.

Twitter a en effet fait état de 320 millions d'utilisateurs fin septembre, soit seulement 4 millions de plus que trois mois plus tôt. Et en excluant les abonnés recevant un service allégé par SMS, la progression est encore plus faible (+3 millions à 307 millions fin septembre).

Un chiffre d'affaires en hausse de 58%

Le groupe a par ailleurs dit tabler sur un chiffre d'affaires de seulement 695 à 710 millions de dollars pour le trimestre entamé début octobre, quand les analystes espéraient en moyenne jusqu'ici 740 millions de dollars. Ces mauvaises nouvelles ont éclipsé des résultats financiers meilleurs que prévu pour le troisième trimestre, où Twitter a réduit sa perte nette à 132 millions de dollars contre 175 millions sur la même période un an plus tôt. Le chiffre d'affaires a progressé de 58% à 569 millions de dollars.

L'euphorie de l'entrée en Bourse de Twitter début novembre 2013 était très vite retombée, les investisseurs s'inquiétant depuis des difficultés que semble rencontrer le réseau pour accroître le nombre et l'intérêt de ses utilisateurs. Beaucoup d'espoirs reposent désormais sur le nouveau patron et co-fondateur du groupe Jack Dorsey, qui vient d'être confirmé au poste de directeur général. Il assurait déjà l'intérim depuis la démission en juin du précédent patron Dick Costolo.

Séduire le grand public

L'une des premières mesures qu'il a annoncées a été la suppression de 8% des effectifs, soit quelque 340 emplois. La semaine dernière, il s'était également excusé auprès des développeurs d'applications, auxquels il a promis à l'avenir davantage de transparence et de dialogue.

Mais le plus grand chantier va être d'adapter l'offre de Twitter pour lui donner davantage de chances de séduire le grand public, sans lequel le réseau n'a aucune chance d'augmenter de manière importante et durable son nombre d'utilisateurs. La direction du groupe avait déjà reconnu cet été que cela prendrait du temps, et que le produit était actuellement trop compliqué.

N.G. avec AFP