BFM Business

Stars du design ou de la mode, ils plaident pour Apple contre Samsung

Plus d'une centaine de créateurs de mode et de designers ont apporté leur soutien à Apple dans son litige contre Samsung.

Plus d'une centaine de créateurs de mode et de designers ont apporté leur soutien à Apple dans son litige contre Samsung. - Rolf Vennenbernd-DPA-AFP

Plusieurs créateurs renommés dont Norman Foster, Calvin Klein et Nicolas Ghesquière (Louis Vuitton) ont écrit à la Cour suprême des États-Unis. Ils soutiennent Apple dans son procès pour violation de brevet contre Samsung. Avec un argument original.

Apple a reçu un soutien inattendu dans son procès qui l'oppose à Samsung sur la violation du design de son iPhone. Plus d'une centaine de directeurs artistiques, de créateurs de mode et de designers ont écrit à la Cour suprême des États-Unis pour plaider en faveur de la firme californienne. Apple reproche à Samsung, pour concevoir sa propre gamme de smartphone Galaxy, d'avoir copié de l'iPhone ses angles arrondis et son cadre en métal.

La Cour suprême américaine est appelée à trancher ce litige qui a vu l'industriel coréen condamné par un juge californien à verser à Apple la somme colossale d'un milliard de dollars de dommages et intérêts. Cette ardoise fut réduite de moitié en appel à 547 millions, ce que conteste toujours Samsung.

L'association des designers industriels américains a tenu la plume

Parmi les signataires du courrier de soutien à Apple figurent des créateurs aussi renommés que Norman Foster, Calvin Klein et le styliste Nicolas Ghesquière (directeur artistique des collections Femmes de Louis Vuitton). Leur missive adressée aux juges a le soutien plein et entier de la renommée société des designers industriels des États-Unis (IDSA, industrial designer society of America).

Leur courrier se veut un plaidoyer en faveur du rôle clé joué par le design des produits, art dans lequel Apple, sous la houlette de Steve Jobs, est passé maître. On connaissait l'obsession du créateur de l'iPod, du MacBook et de l'iPhone, pour concevoir un produit qui soit à la fois utile et esthétique.

Un courrier de soutien que Steve Jobs n'aurait pas renié

Les signataires de ce plaidoyer, pour qu'il soit recevable par les juges, ont dû préciser n'avoir aucun intérêt financier dans ce litige. Ils dressent, en une trentaine de pages, un véritable cours de design industriel citant en exemple la bouteille Coca-Cola dont l'apparence fait partie intégrante de la valeur attachée au produit par le consommateur, selon eux.

Ils insistent également sur le rôle essentiel joué par le look et le design du produit pour les articles complexes et technologiques comme un smartphone. Ils vont jusqu'à soutenir l'argument selon lequel, "quand un contrefacteur copie la conception d'un produit à succès, il s'approprie la compréhension que le consommateur a de ce produit et ce qu'il signifie pour lui, en plus des liens émotionnels associés à la marque". Le défunt Steve Jobs n'aurait rien trouvé à y redire...

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco