BFM Business

Samsung et Apple inquiètent les investisseurs

Les marchés semblent craindre qu'Apple et Samsung ne conservent pas leurs confortables marges encore très longtemps.

Les marchés semblent craindre qu'Apple et Samsung ne conservent pas leurs confortables marges encore très longtemps. - -

Les analystes craignent un ralentissement des ventes des derniers smartphones de Samsung et d'Apple. Et donc, un tassement des marges chez les deux leaders du secteur.

Interrogations autour des marges des fabricants de smartphones. Le titre Samsung a plongé de plus de 6% à la Bourse de Séoul vendredi 7 juin, sa plus forte baisse depuis neuf mois, sur une série d'abaissements de recommandations. Les investisseurs s'inquiètent des perspectives de vente du Galaxy S4, mais aussi des marges du groupe.

Après un départ canon, la demande pour le Galaxy S4, le dernier bébé de Samsung pourrait connaître une phase de ralentissement. Les analystes s'attendent déjà à une déception pour le troisième trimestre.

Et ce n'est pas tout: Samsung a annoncé le lancement de versions simplifiées du Galaxy S4, notamment une version mini, moins chère que l'originale, pour mieux se défendre contre les fabricants chinois et leurs tarifs très agressifs.

Les iPhones 4 et 4S se vendent toujours mieux que le 5

Si cela peut booster les volumes, les marges, elles, pourraient en souffrir. Or c'est un indicateur essentiel pour les investisseurs. Un phénomène visible lors des derniers résultats trimestriels d'Apple, décevants malgré des ventes d'iPhone toujours en progression. Les consommateurs continuent d'acheter les smartphones d'Apple en masse, mais ils n'achètent pas le dernier modèle. Faute d'évolution technologique suffisante, ils se contentent du 4 et du 4S, moins chers.

Selon l'agence Bloomberg, le groupe serait d'ailleurs sur le point de lancer un programme de reprise des vieux iPhones contre de l'argent, avec l'espoir de convaincre les consommateurs de passer à l'iPhone 5.

Anthony Morel