BFM Business

Research in Motion devient Blackberry

Le fabricant canadien a présenté aujourd'hui sa nouvelle génération de téléphone, mais n'est pas Apple qui veut

Le fabricant canadien a présenté aujourd'hui sa nouvelle génération de téléphone, mais n'est pas Apple qui veut - -

La firme canadienne présentait ce mercredi une nouvelle génération de smartphones. L'entreprise en a profité pour annoncer son changement de nom.

Ne dites plus Research in Motion. Le fabricant canadien se rebaptise BlackBerry ce 30 janvier. Une annonce formulée à l’occasion de la présentation de sa nouvelle génération de téléphones.

Sur la forme, on peut dire que n’est pas Steve Jobs ou Apple qui veut. Le fabricant de téléphones a certes réussit à faire venir du monde à son évènement de communication, mais au moment des annonces, seule une douzaine de personnes applaudit mollement.

Sur le fond, deux modèles de téléphones ont été présentés. L’un deux, entièrement tactile, est presque un clone de l’iPhone 5. L’autre est un bon vieux modèle doté d’un clavier physique, à boutons, mais plutôt petit. Un choix assez étonnant puisque la plupart des fabricants de smartphone ont tendance à aller vers des plus grands modèles.

Deux sessions mobiles : une perso, une boulot

Mais ce qui compte, c'est ce qu'ils ont dans le ventre. En l’occurrence, le système d’exploitation BlackBerry 10. Il a deux fonctionnalités intéressantes. D'abord, le "multi-applications", ce que BlackBerry appelle le "Hub", est assez bluffant.

Par exemple, vous regardez un film, d'un glissement du doigt, vous revenez à vos mails et la vidéo continue à tourner. Tout cela de manière très fluide.

Mais la fonctionnalité la plus intéressante est celle qui s'appelle "Balance". Elle vous permet d’avoir deux sessions, une personnelle et une professionnelle, et vous pouvez passer de l'une à l'autre d'un simple clic. L'objectif affiché est que l'on n'ait plus besoin de se balader avec deux téléphones.

Anthony Morel