BFM Business

Près de 5000 entreprises prêtes à utiliser ce kit de sensibilisation à la cybersécurité

Le premier volet du kit de sensibilisation a été réalisé par Cybermalveillance.gouv.fr et ses membres

Le premier volet du kit de sensibilisation a été réalisé par Cybermalveillance.gouv.fr et ses membres - Damien Meyer-AFP

Un kit de sensibilisation à la cybersécurité est diffusé gratuitement sous l'égide de l'ANSSI, agence d'État chargée de la sécurité informatique. Plus de 4700 entreprises, dont 60% de PME, se sont inscrites pour le recevoir. Elles peuvent le modifier pour un usage interne.

Annoncé en janvier 2018, le kit de sensibilisation à la cybersécurité à vocation pédagogique, est disponible. Conçu pour être diffusé auprès des entreprises, il aborde les grands sujets de sécurité du numérique, en partageant les bonnes pratiques pour se protéger des cyberattaques dans les usages personnels et dans le cadre professionnel. Cette initiative s’inscrit dans les missions du dispositif gouvernemental cybermalveillance.gouv.fr.

"Ce kit de sensibilisation fournit un guide des grands sujets à aborder pour mettre en place une formation des salariés aux questions de la sécurité des systèmes d'information. Pouvoir disposer d'outils pédagogiques en Français avec la caution d'organes d'État officiels est une vraie plus-value", explique Loïs Samain, responsable adjoint de la sécurité des systèmes d’information du groupe EDF Energies Nouvelles.

Ce premier kit aborde quatre thèmes: l’hameçonnage (phishing), la gestion des mots de passe, la sécurisation des appareils mobiles (téléphones et tablettes) et la sécurité des usages personnels et professionnels. Chacun des sujets est décliné en différents supports: vidéos, mémos, fiches pratiques et fiches "réflexe", à télécharger librement sur le site cybermalveilllance.fr .

Le kit est téléchargeable librement et modifiable

Distribués sous une licence d'utilisation libre (Etalab 2.0), ces contenus sont modifiables pour être adaptés aux besoins de chaque entreprise par les responsables chargés de sensibiliser leur personnel. Ils ont été "pensés pour être utilisés directement, pour servir de supports à des actions de formation ou pour être intégrés à des initiatives déjà en place ou à créer", relate Jérôme Notin, directeur général du dispositif national d’assistance cybermalveillance.gouv.fr.

En amont de ce lancement, plus de 4700 entreprises, dont 60% de PME, se sont inscrites pour recevoir le kit, ce qui représente un potentiel de sensibilisation de plus de 10 millions de collaborateurs. Un deuxième kit est d'ores et déjà programmé.

Cette initiative faite suite au lancement fin 2017 de la plate-forme internet cybermalveillance.gouv.fr. Elle met en relation des victimes de cyberattaques -particuliers, entreprises, collectivités territoriales- avec des prestataires de services et des experts, qui les aideront à réparer les dégâts informatiques causés.

Frédéric Bergé