BFM Business

Pourquoi Apple investit dans un fabricant de verre

Apple a tout à gagner à investir dans l'innovant verrier qui est aussi l'un de ses plus vieux fournisseurs.

Apple a tout à gagner à investir dans l'innovant verrier qui est aussi l'un de ses plus vieux fournisseurs. - Gabrielle Lurie - AFP

Le fabricant de l'iPhone et de l'Ipad vient d'annoncer un investissement de 200 millions de dollars dans Corning, un verrier américain. Un financement en forme de geste politique, mais pas seulement.

La semaine dernière, Tim Cook, le patron d'Apple, a annoncé la création d'un fonds manufacturier américain, doté de 1 milliard de dollars. Une réserve dédiée à créer ou pérenniser des emplois industriels aux États-Unis. Depuis vendredi, on en connaît le premier bénéficiaire: Corning, un spécialiste américain du verre et de la céramique, va recevoir 200 millions d'euros.

Corning, créée en 1851 et connue pour avoir inventé la technologie de la fibre optique, fabrique aujourd'hui des écrans pour smartphones et tablettes, y compris ceux d'Apple. Le manufacturier devrait se servir de cet apport en cash pour sa recherche & développement, ses besoins en équipement et le traitement à la pointe de la technologie du verre.

L'entreprise, sous-traitant de la firme de Cupertino depuis 10 ans et "le tout premier iPhone", est "un excellent exemple de fournisseur innovant", a déclaré dans un communiqué Jeff Williams, chef d'équipe chez Apple. "Aujourd'hui, tous les clients qui achètent un iPhone ou un iPad dans le monde touchent du verre made in America", a-t-il ajouté.

-
- © Le verre "Gorilla" de Corning équipe notamment les iPhone et iPad.

Cette dernière phrase a tout d'une dédicace au nouveau président américain, qui a fait des relocalisations aux États-Unis son cheval de bataille, et avec qui les relations ont parfois été houleuses. Pendant sa campagne, Donald Trump a publiquement critiqué la marque à la pomme et le fait que l'iPhone, vendu à plus d'un milliard d'exemplaires depuis 2007, enrichisse surtout des usines chinoises et brésiliennes. Il avait promis de "forcer Apple à commencer à fabriquer ses foutus ordinateurs et ses autres trucs dans notre pays". Problème: rapatrier la production de l'iPhone serait tout bonnement impossible, à en croire des chercheurs du MIT. Leur enquête menée fin 2016 montrait que les États-Unis n’avaient ni le savoir-faire, ni les infrastructures, ni les matières premières pour produire le smartphone sur leur sol.

Pour Apple, l'investissement dans Corning est en outre technologiquement stratégique. Selon les rumeurs, le futur iPhone 8 se rechargera sans fil par induction. Pour cela, sa coque devra être en verre ou en céramique pour mieux transporter l'énergie. Justement, Corning travaille sur ces sujets depuis des années, raconte un analyste d'Oppenheimer au site iphoneaddict. Avec en bonus, selon un autre analyste, des droits de propriété intellectuelle exclusifs pour Apple sur ces innovations.

Nina Godart