BFM Business

Pour Apple, le Mac est une bien meilleure affaire que l'iPad

Les Mac sont devenus la deuxième catégorie des produits Apple les plus vendus, devant les iPad mais loin derrière les iPhone.

Les Mac sont devenus la deuxième catégorie des produits Apple les plus vendus, devant les iPad mais loin derrière les iPhone. - AFP Josh Edelson

En hausse, les ventes d'ordinateurs fixes et portables d'Apple ont dépassé en valeur celles de l'Ipad sur les trois derniers mois. La tablette tactile paraît engagée dans un lent déclin.

Si l'iPhone et la Chine restent les deux moteurs de croissance d'Apple, il y en a un troisième plus inattendu : le Mac. 

Dans sa communication financière, Apple associe nommément sa gamme d'ordinateurs à ses excellentes performances affichées sur le deuxième trimestre fiscal 2015 (janvier à mars).

Très loin derrière l'iPhone (qui représente 69 % de ventes en valeur d'Apple), la deuxième catégorie de produits la plus vendue a été prise par les Mac au détriment des iPad. Ce retournement est d'autant plus notable que les ventes en valeur d'Ipad dépassaient à chaque trimestre, celles des Mac et ce, depuis 2011.

Sur le dernier trimestre fiscal connu, l'ensemble de la gamme Mac a généré 5,6 milliards de dollars de vente contre 5,4 milliards pour les tablettes d'Apple. Sur la même période, les premiers ont représenté 4,5 millions d'unités vendues contre 12,6 millions pour les seconds.

Quand on compare ces chiffres en valeur avec les volumes de vente, la conclusion est claire : les Mac rapportent plus d'argent à Apple que l'iPad.

Les volumes de ventes d'iPad ont chuté de 29 % en un an

Ce constat est dû autant au succès croissant que connaît la gamme des ordinateurs d'Apple qu'au déclin lent mais inexorable que subit l'iPad. 

En un an, les Mac ont connu une double progression en chiffre d'affaires (+ 2 %) et en unités vendues (+ 10 %). La comparaison est cruelle avec l'Ipad qui a chuté respectivement de - 23 % et de - 29 % pour ces mêmes indicateurs.

Pourtant, lorsqu'Apple introduisit l'iPad en 2010, il avait été salué comme un appareil révolutionnaire qui jouerait un rôle dans l'ère "post-PC". Beaucoup d'analystes de marché estimaient que l'ordinateur portable était condamné face à l'irruption de la tablette, plus légère et maniable et tout aussi puissante.

Le succès de l'iPhone 6 ferait-il de l'ombre à l'iPad ?

En dépit de l'apport de nouveaux modèles d'iPad chaque année, Apple n'a pu enrayer l'érosion des ventes de ses tablettes qu'on peut mettre aussi sur le compte du succès des smartphones à écran plus grand tel l'iPhone 6 (et sa variante Plus).

La baisse inexorable des ventes d'iPad et la hausse régulière de celles des Mac survient alors que, parallèlement, le marché des PC a mieux résisté face celui des tablettes.

En 2014, les deux courbes de vente, loin de se croiser, sont restées à distance respectable, l'une de l'autre. "Maintenant que les tablettes ont presque entièrement pénétré des marchés clés, les dépenses de consommation se redirigent petit à petit vers les PC", précisait le cabinet d'études Gartner dans ses chiffres annuels d'analyse de ces deux marchés, l'an passé. Son rival, IDC, a fait un constat similaire d'un arrêt du déclin du marché des PC et d'une stabilisation de la croissance des tablettes.

Frédéric Bergé