BFM Business

Parrot en quête de 300 millions pour devenir un géant des drones

Les activités drones de Parrot représentent désormais 50 % du chiffre d’affaires du groupe sont en croissance de 139 %.

Les activités drones de Parrot représentent désormais 50 % du chiffre d’affaires du groupe sont en croissance de 139 %. - Toru Yamanka-AFP

Le fabricant français de drones civils veut lever entre 270 millions et 300 millions d'euros. Il parie sur l'essor de son activité tant sur les marchés grand public que professionnel.

Parrot veut accélérer sur le marché des drones civils. A cet effet, la société française vient d'annoncer un projet d'augmentation de capital, laquelle pourrait être comprise entre 270 et 300 millions d'euros.

Henri Seydoux, principal actionnaire de Parrot (avec environ 36,2% du capital) a confirmé son intention de participer à cette opération à hauteur d'environ 90 millions d'euros.

Elle s'effectuera dans le cadre réglementaire du maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires. Les autres détenteurs du capital seront donc privilégiés au cas où il suivrait l'augmentation. Dans le cas contraire, ils verraient leur participation actuelle diluée.

Le montant visé par cette levée de capitaux peut surprendre par son ampleur. Le fabricant français justifie cette opération dans un contexte de marché en forte expansion, visant à consolider ses acquis sur les marchés des drones grand public et professionnels.

Parrot veut accélérer sa croissance externe

Sur les neuf premiers mois de 2015, Parrot a connu une hausse de son chiffre d’affaires de 33 %, à 218,1 millions d'euros. Son résultat net trimestriel ressort ainsi à 6,1 millions d'euros, contre près de 700.000 euros pour la même période de l’exercice précédent.

Beaucoup plus symbolique, ses activités dans les drones représentent désormais 50% du chiffre d’affaires, en croissance de 139%. Elles dépassent l'activité historique du groupe, celle des kits audio mains libres bluetooth pour automobile qui s'élève désormais à 44% du total.

Selon le constructeur, son activité dans les drones a bénéficié de la dynamique commerciale du troisième trimestre 2015, stimulée par l’élargissement de sa gamme MiniDrones (13 nouveaux modèles contre 2 un an plus tôt) et la croissance du nombre de ses points de vente.

Sur le marché des drones professionnels, Parrot envisage de saisir de nouvelles opportunités de croissance externe, sachant qu'il a déjà procédé à l'intégration de sociétés externes telles que senseFly, Pix4D, Airinov et Micasense. Les applications professionnelles visées ont trait à la cartographie, l'agriculture et aux missions d'inspection/surveillance de sites et d'installations sensibles ou d'infrastructures de transport.

Frédéric Bergé