BFM Business

On peut désormais acheter ou louer un appartement grâce à Snapchat

Snaplistings a permis aux agents immobiliers de vendre plusieurs appartements estimés à plus de 6 millions de dollars.

Snaplistings a permis aux agents immobiliers de vendre plusieurs appartements estimés à plus de 6 millions de dollars. - Snaplistings

À New York, des agents immobiliers d'un nouveau genre envoient des vidéos éphémères aux utilisateurs de Snapchat qui peuvent visualiser le bien qu'ils convoitent et discuter avec eux.

Il n’y a pas que les sites de petites annonces ou le bouche à oreille qui permettent de trouver le logement de ses rêves. À New York, les utilisateurs de Snapchat ont désormais la possibilité de découvrir en temps réel sur leur smartphone une vidéo éphémère présentant les appartements proposés par des agents immobiliers au style décalé. Ils peuvent même discuter avec eux via messagerie instantanée, pour visiter ensuite le bien ou leur confier un mandat de recherche. Pour bénéficier de ce service, il suffit de se connecter sur l’application et d’ajouter "Snaplistings" en "ami". Ainsi, les candidats à l’achat ou à la location les plus réactifs augmenteront leurs chances de décrocher la perle rare.

Derrière ce compte Snapchat au nom évocateur se cache une jeune new-yorkaise, Dolly Meckler. L’idée de créer cette entreprise lui est venue après avoir partagé une vidéo sur Snapchat montrant le luxueux appartement de l’une de ses connaissances pour lequel elle avait eu un véritable coup de foudre. La réaction ne s’est pas fait attendre. Des dizaines de messages de "followers" la sollicitant pour connaître le nom de l’agent en charge de la vente, ou savoir s’il existait sur le marché un bien similaire dans les environs, raconte CNBC. Le concept était né. Sans hésiter, elle s’est associée à l’un de ses collègues de travail, Michael Hoffman, qui l’accompagne aujourd'hui dans cette aventure.

Briser les clichés sur les agents immobiliers

Créé en octobre 2016, Snaplistings a déjà permis aux agents immobiliers de vendre plusieurs appartements estimés au total à plus de 6 millions de dollars (5,6 millions d'euros). Bien sûr, des locations à des prix raisonnables sont également proposées afin de capter les plus jeunes, toujours majoritaires au sein de la communauté Snapchat, qui compte 150 millions d’utilisateurs actifs chaque jour. Aux États-Unis, 41% des 18-34 ans utilisent le réseau social quotidiennement, avait confié à Bloomberg son PDG Evan Spiegel. Et logiquement, ce sont les logements les moins chers qui sont les plus prisés.

Snapchat permet aussi de briser les clichés qui collent à la peau des agents immobiliers, dont le costume bien taillé peut intimider les plus frileux. C'est pour cette raison que Snaplistings préfère travailler avec des personnalités atypiques. Dans une vidéo de démonstration publiée sur le site de CNBC, on aperçoit sur le smartphone d’un des "followers" un jeune professionnel à l’allure décontractée sauter dans la cuisine d’un appartement, ainsi que des emojis et textes décalés apparaître à l’écran.

Une chose est sûre, les deux entrepreneurs commencent à susciter de l’intérêt. Pour autant, ils ont décidé de conserveur leur job à plein temps dans le marketing digital. En attendant, ils étudient des partenariats potentiels pour développer leur activité et espèrent un jour gagner de l’argent. La stratégie pour 2017? Développer Snaplistings dans tous les États-Unis, sachant que le service est disponible en Californie depuis le mois de décembre, et pourquoi pas à l'étranger.

Julien Mouret