BFM Business

Les précommandes du Galaxy S8 rassurent Samsung

Le démarrage du Galaxy S8 rassure le constructeur sud-coréen dont l'image a été écornée avec les problèmes de batteries du modèle précédent.

Le démarrage du Galaxy S8 rassure le constructeur sud-coréen dont l'image a été écornée avec les problèmes de batteries du modèle précédent. - Jung Yeon-Je - AFP

Malgré les déboires du Galaxy S7, Samsung semble avoir conservé la confiance de ses clients. En quelques jours, 550.000 Galaxy S8 auraient été pré-commandés et les analystes sud-coréens prévoient déjà un succès mondial.

Le Galaxy S8 va-t-il faire oublier les problèmes de batteries du Note 7? C’est évidemment l'objectif de Samsung et le pari semble bien parti pour être gagné. Selon des chiffres non-sourcés qui circulent dans la presse coréenne (Korean Herald ou Chosun), et que Samsung n’a pas encore confirmés, 550.000 exemplaires auraient été précommandés depuis l’ouverture des ventes le 7 avril. 

Le chiffre est impressionnant en comparaison avec la précédente génération dont les ventes avaient démarré en trombe avant de s’effondrer, avec des cas d’explosion de batteries. Lors de la même période, les précommandes avaient atteint 300.000 exemplaires répartis entre le S7 classique (100.000) et le Note 7 (200.000).

La confiance des clients

Pour le fabricant sud-coréen, ce score montre aussi qu'il a conservé la confiance du public, même en ayant augmenté les prix. En France, le S8, qui sera livré le 20 avril, est proposé à 809 euros et le S8 Plus à 909 euros, soit 110 euros de plus que les modèles équivalents de la précédente génération, lancée en 2016.

Pour les analystes du secteur, ce n’est qu’un début. Interrogé par le Korean Herald, Yoo Jong-woo, analyste chez Korea Investment & Securities, estime que Samsung pourrait vendre entre 45 et 50 millions de S8 et S8 Plus dans le monde d’ici la fin de l’année.

Pascal Samama