BFM Business

Les lunettes de Snapchat débarquent à Paris, voilà comment les trouver

Lancées fin 2016 aux États-Unis, les lunettes connectées Spectacles de Snapchat seront distribuées dans des bornes éphémères ainsi que sur un site internet dédié. Mais ce gadget plutôt cher suscitera-t-il un réel engouement?

Les Spectacles sont à Paris. Les lunettes connectées de l'application Snapchat lancées fin 2016 aux États-Unis débarquent ce vendredi 2 juin en Europe (France, Royaume-Uni, Italie et Espagne dans un premier temps). 

Les Spectacles, c'est quoi? Il s'agit donc de lunettes de soleil d'apparence classique, sauf qu'elles sont dotées d'une petite caméra située sur la face avant. D'une simple pression sur un bouton situé sur le dessus, les Spectacles enregistrent de petites vidéos de 10 secondes (et jusqu'à 30 secondes si on appuie de nouveau). Une fois la vidéo enregistrée, elle est alors envoyée à son smartphone via une connexion bluetooth. Elle est prête à être postée sur Snapchat dans une story.

-
- © -

Un gadget amusant qui permet aux accros du réseau social de faire des snaps (le nom des petites vidéos postées sur Snapchat) sans utiliser leur smartphone. Voire de filmer à l'insu de tout le monde (bien que de petites LED situées sur le devant des lunettes avertissent qu'on est en train de filmer).

Mais le plus original dans les Spectacles n'est pas tant le produit que le mode de distribution. Vous ne trouverez pas les lunettes connectées à la Fnac ou sur Amazon. Snapchat vend ses Spectacles de deux façons:

- D'abord sur le site internet dédié Spectacles.com.

- Mais ensuite et surtout sur des bornes jaunes éphémères baptisées Snapbots. Ces distributeurs automatiques parlants atterrissent chaque jour dans un endroit différent et n'y restent qu'une seule journée. "Il s'agit de lieux originaux, amusants et mémorables", assure-t-on du côté de Snapchat. Aux États-Unis par exemple, des Snapbots ont été installés dans des parcs d'attraction, en plein Central Park à New York ou encore dans le Grand Canyon. Un buzz assuré à chaque fois avec de longues files d'attente qui se forment devant chaque Snapbot. 

-
- © -

Les emplacements de ces distributeurs sont en général annoncés 24 heures à l'avance sur une carte du site. Pour le premier emplacement parisien, Snapchat a installé son distributeur au 1 port de Suffren près de la Tour Eiffel

En débarquant à Paris, ces distributeurs susciteront sans doute une curiosité et un engouement auprès des jeunes, gros utilisateurs de Snapchat. D'ailleurs, dans la foulée du lancement aux États-Unis et du fait de cette distribution au compte-gouttes, de nombreuses paires de Spectacles ont flambé sur les sites de revente comme eBay, atteignant des prix spectaculaires.

Mais passé le buzz initial, les Spectacles seront-elles un vrai succès? On peut en douter. Aux États-Unis, il ne s'en serait au total vendu que 64.000, générant un chiffre d'affaires d'à peine 8 millions de dollars, selon le cabinet d'analyse Above Avalon. "Apple vend plus d'Apple Watches en deux jours", assure Neil Cybart, d'Above Avalon.

Il faut dire que leur prix peut rebuter. 130 dollars c'est peut-être un peu cher pour ce qui est à peine plus qu'un gadget. Et en France, elles seront même vendues 150 euros, soit 30% de plus qu'aux États-Unis. 

Mais pour Snapchat, l'enjeu est plus en termes d'image que de business. Fortement concurrencé par Instagram qui imite ses innovations, le réseau de partage de vidéos connaît un trou d'air depuis quelques semaines. Si son nombre d'utilisateurs a grimpé de 36% sur un an (à 166 millions), la hausse n'a été que de 5% au premier trimestre 2017. Avec un chiffre d'affaires trimestriel de 150 millions de dollars et une perte exceptionnelle colossale de 2,2 milliards, le cours de l'action Snap a connu des turbulences début mai en chutant de 20%, flirtant avec son cours d'introduction de 17 dollars. Les Spectacles suffiront-elles à relancer la machine?

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco