BFM Business

Les investissements des opérateurs télécoms dépassent pour la première fois les 10 milliards d'euros

Invité sur le plateau de Good Morning Business, le patron de l'Arcep, Sébastien Soriano, s'est félicité du rythme de croisière impressionnant des investissements télécoms, qui ont été mis à mal par la crise.

Les opérateurs jouent le jeu de l'investissement. Sur le plateau de Good Morning Business, le président de l'Arcep - le gendarme des télécoms - est venu annoncé les sommes investies en 2019. Pour la première fois, elles ont dépassé les 10 milliards d'euros. 

"C'est vraiment un chiffre historique et c'est surtout une tendance de fond. Cette vague a monté progressivement depuis 2015" se félicite Sébastien Soriano. "Qu'est-ce qu'il y a derrière cet argent ? Des investissements dans les réseaux, dans la 4G et surtout dans la fibre. Et cela, c'est une très bonne nouvelle car cela veut dire que le secteur des télécoms, les grands opérateurs, les acteurs publics, les petits opérateurs… tout le monde est mobilisé pour l'équipement du pays en infrastructures et c'est exactement ce qu'attendent les pouvoirs publics des opérateurs."

La fibre prend du retard

Une excellente dynamique mise à mal par la crise du coronavirus. La suspension des chantiers devrait ainsi priver le territoire d'un million de lignes de fibre optique prévues cette année. "Il va falloir recaler un petit peu les calendriers" par rapport aux objectifs initiaux, souligne Sébastien Soriano. 

"On va travailler finement avec les opérateurs, les industriels, le gouvernement… Ce que je souhaite avant tout ce n'est pas seulement être dans un contrôle tatillon des choses. Moi ce qui m'intéresse, c'est surtout que tout le secteur" retrouve la même capacité d'investissement. "La courbe en V", résume-t-il. "Le plus important, c'est que l'on retrouve le plus rapidement possible le rythme d'avant."

Thomas Leroy