BFM Business

Leroy Merlin veut fidéliser ses clients grâce aux bricoleurs du dimanche

Leroy Merlin déploie dans ses 136 magasins la plateforme Frizbiz et sa communauté de 150.000 bricoleurs prêts à aider les clients de l'enseigne.

Leroy Merlin déploie dans ses 136 magasins la plateforme Frizbiz et sa communauté de 150.000 bricoleurs prêts à aider les clients de l'enseigne. - Mychele Daniau-AFP

Leroy Merlin déploie dans ses 136 magasins, Frizbiz, une plateforme d'intermédiation recensant 150.000 bricoleurs prêts à aider les clients de l'enseigne, dans laquelle celle-ci a investi dès 2015, quitte à déplaire aux artisans.

Vous avez acheté un évier ou un robinet mais vos talents de bricoleur sont limités? Leroy Merlin a la solution sans toutefois recourir à des artisans professionnels que ces petits travaux n'intéressent pas vraiment. L'enseigne généralise sur l'Hexagone la mise en relation de ses clients via Frizbiz, une plateforme partenaire, avec une communauté de 150.000 bricoleurs prêts à vous aider, moyennant une petite rémunération.

Après un test dans les trois magasins de Villeneuve d’Ascq (Nord), Arras (Pas-de-Calais) et Lorient (Morbihan) en 2015, ce service est désormais disponible dans les 136 magasins de l'enseigne dans l'Hexagone. Frizbiz, une plateforme web dédiée aux services entre particuliers, était entrée en contact en 2014 avec Leroy Merlin, qui souhaitait proposer un service collaboratif simple à ses clients. Puis, le distributeur est devenu investisseur de la plateforme en 2015, suscitant l'inquiétude d'artisans, apeurés par cette concurrence jugée "déloyale".

Frizbiz a adapté son appli aux besoins de Leroy Merlin

Aujourd'hui, par rapport au partenariat existant, l'enseigne a formé tous ces vendeurs à l'utilisation par les clients de cette plateforme et la start-up a adapté son appli aux besoins du distributeur.

"Notre modèle permet à un particulier se trouvant dans un rayon de magasin Leroy Merlin de poster son besoin directement en prenant en photo l’article à installer et de sélectionner le jobber de son choix avant même son passage en caisse", ajoute Augustin Verlinde, co-fondateur de Frizbiz.

Frizbiz a par ailleurs développé des parcours clients dédiés aux univers de l'enseigne directement sur Leroymerlin.fr, afin d’obtenir rapidement une estimation précise du montant de la prestation.

Ce n'est pas la première fois que l'enseigne nordiste utilise le numérique et le travail collaboratif pour aider ses clients. S'adressant cette fois-ci aux mordus de bricolage, elle met à disposition depuis un an dans deux magasins, contre un abonnement payant, un atelier bardé de machines-outils pour qu'ils réalisent eux-mêmes des produits ou des prototypes.

Situés à Lille et à Ivry en région parisienne, ces ateliers sont issus d'un partenariat avec la société américaine Techshop, spécialiste des fablabs.

Enfin, Leroy Merlin n'est pas la première enseigne de bricolage à miser sur une plateforme collaborative connexe à son métier de distributeur pour aider à développer ses ventes. Mr Bricolage a lancé en 2015 le site ladepanne.fr, plateforme internet communautaire dédiée à la location et la revente de matériels de bricolage de seconde main.

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco