BFM Business

Le rêve américain de Sigfox va démarrer avec Glen Canyon

L'entreprise de Ludovic Le Moan veut couvrir une dizaine de villes au premier trimestre 2016.

L'entreprise de Ludovic Le Moan veut couvrir une dizaine de villes au premier trimestre 2016. - MARTIN BUREAU / AFP

Sigfox a trouvé un partenaire de taille aux États-Unis avec Glen Canyon, le fournisseur américain de compteurs électriques intelligents. Le but est de connecter un million de compteurs en 2016.

La start-up toulousaine créée par Ludovic Le Moan a le vent en poupe. Ce spécialiste des réseaux pour objets connectés vient d’annoncer la signature d'un partenariat avec l'Américain Glen Canyon. Ce groupe fournit des compteurs électriques intelligents pour "répondre aux nouveaux enjeux de l'industrie du comptage et des solutions énergétiques intelligentes".

Cet accord prévoit notamment l'intégration de la technologie Sigfox dans la prochaine génération de compteurs afin d'assurer "un service de télérelève et de suivi des consommations à distance" mais également "le pilotage du compteur, la modification de sa puissance électrique ou encore le prépaiement des consommations", précise le communiqué.

Sigfox couvrira une dizaine de villes en trois mois

"L'offre de connectivité Sigfox est totalement alignée à notre offre de compteurs intelligents et à bas coût. Elle est la plus performante en termes de couverture et la plus compétitive sur le marché", a assuré John Heibel, PDG de Glen Canyon, cité dans le communiqué. Les deux entreprises espèrent connecter un million de compteurs durant l'année 2016.

Cette annonce fait suite à celle du déploiement du réseau de Sigfox aux États-Unis, en septembre dernier, où l'entreprise compte couvrir une dizaine de villes au premier trimestre 2016.

Fondée en 2009 à Toulouse, Sigfox s'est lancée dans le déploiement d'un réseau de télécommunications bas débit permettant de connecter les objets à internet et est actuellement présente dans une dizaine de pays européens.

Sigfox a annoncé en septembre son introduction en Bourse en milieu d'année 2017 -alors que celle-ci était à l'origine prévue pour 2016- et ambitionne de dépasser le milliard de dollars de valorisation.

P.S. avec AFP