BFM Business

Le climat social est apaisé chez Orange

Moins d'absentéïsme chez Orange

Moins d'absentéïsme chez Orange - -

Orange a publié, jeudi 18 juillet, son baromètre social mis en place après la vague de suicides en 2008-2009. Les salariés de l'entreprise se porteraient mieux.

Le climat social est apaisé chez Orange. A quelques jours de ses résultats, le groupe vient de publier, jeudi 18 juillet, son dernier baromètre social. Une publication qui a lieu tous les six mois depuis la vague de suicides de 2008-2009. La page de la crise sociale semble bel et bien tournée.

Chez Orange, le taux d'absentéisme n'a jamais été aussi bas. Alors que les petites absences se font de plus en plus rares, le groupe a récupéré 200.000 journées de travail depuis 2009. A écouter Bruno Mettling, le DRH du groupe, c'est le signe par excellence que le malaise social a disparu.

Situation économique délicate

Aujourd'hui, 9 salariés d'Orange sur 10 estiment que leur qualité de vie au travail est au moins aussi bonne que dans les autres entreprises. Le jour et la nuit lorsqu'on se souvient de la vague de suicides de 2008-2009.

A l'époque, Orange avait chargé un cabinet externe de prendre la température. Salariés fatigués, stressés... 40% seulement se disaient fiers de travailler chez Orange. Aujourd'hui, ils sont deux fois plus nombreux.

Evidemment, ce baromètre ne signifie pas que tout est rose en interne, surtout alors que la situation économique des opérateurs français est très délicate. Mais elle légitime l'image de Stéphane Richard comme pacificateur de l'entreprise. Un statut qui lui vaut un fort soutien en interne, et lui a permis de sauver sa tête après sa mise en examen dans le cadre de l'affaire Tapie.

Anthony Morel