BFM Business

La Google TV a-t-elle une chance de s’imposer ?

Un boîtier développé avec Sony, tournant sous Android, à 200 euros

Un boîtier développé avec Sony, tournant sous Android, à 200 euros - -

Le géant des moteurs de recherche continue de se diversifier avec un boîtier TV qui arrive ce 26 septembre en France. Mais son succès sur ce segment dans l’Hexagone est loin d’être garanti.

Après l'ordinateur, le téléphone, la tablette, les voitures, Google voudrait bien s'installer au cœur de votre salon. Le groupe lance ce jeudi officiellement avec Sony sa première Google TV pour le marché français. Mais imposer ce nouveau produit ne va pas être une partie de plaisir.

L’arme de Google consiste en un boîtier connecté à votre box internet, qui tourne sous Android et qui permettra d'accéder depuis son téléviseur à des services connectés au web. Comme sur un smartphone, les applications se présentent sous forme d'icônes, qu'on sélectionne via la télécommande. On peut alors naviguer sur internet, regarder des vidéos sur Youtube ou actualiser son profil Facebook.

Un échec cuisant aux Etats-Unis

Mais les experts du secteur sont sceptiques, et pas seulement parce que la première version de la Google TV, lancée aux Etats-Unis, a été un échec cuisant. 

D'abord, les chaînes de télé, menacées de court-circuitage, ne lui facilitent pas la tâche. TF1, M6 et France Télévisions ont ainsi interdit à Google de reprendre leurs programmes. Ils ne seront donc pas disponibles via la Google TV.

En outre, la concurrence est rude dans le salon des Français. A côté de la box internet et de la console de jeu, qui proposent elles aussi des contenus, pas facile de convaincre le consommateur d'investir 200 euros dans un autre boîtier, dont la valeur ajoutée reste à prouver.

Anthony Morel