BFM Business

La Chine n'est plus l'Eldorado pour le marché des smartphones

IDC prédit une hausse modique 1,2 % du marché chinois des smartphones, après des années de croissance à deux chiffres.

IDC prédit une hausse modique 1,2 % du marché chinois des smartphones, après des années de croissance à deux chiffres. - Fred Dufour-AFP

Le marché chinois des smartphones devrait connaître en 2015 une quasi-stagnation après des années de forte croissance. Cette saturation contraste avec l'optimisme de Tim Cook, le PDG d'Apple, sur ses ventes en Chine.

La Chine serait-il déjà proche de la saturation pour l'équipement en smartphone ? Sa croissance va tomber presque au point mort cette année d'après des estimations du cabinet de recherche IDC, qui a abaissé en conséquence ses prévisions de ventes mondiales.

"IDC s'attend à voir un ralentissement notable des ventes de smartphones en 2015, avec la Chine rejoignant l'Amérique du Nord et l'Europe occidentale dans un schéma de croissance plus mature", écrit le cabinet d'études de marché.

La croissance des ventes en Chine devrait tomber à seulement 1,2% cette année, après encore 19,7% en 2014.

Pour Gartner, le marché chinois a reculé au 2e trimestre 2015

Ce ralentissement du marché chinois est à corroborer avec l'analyse d'un autre cabinet de recherche, Gartner. Celui-ci avait déjà estimé la semaine dernière que le marché chinois arrivait à maturation, avec de moins en moins de consommateurs achetant un smartphone pour la première fois et davantage d'achats de remplacements. Il y voyait pour preuve une baisse de 4% du nombre d'unités écoulées dans ce pays au deuxième trimestre.

Ce pessimisme des analystes contraste avec l'analyse du PDG d'Apple qui a écrit un courriel à la chaîne américaine CNBC pour réaffirmer sa confiance dans le marché chinois.

"Je reçois quotidiennement des informations concernant nos performances en Chine, comme ce matin, et je peux vous affirmer que notre croissance là-bas est restée très soutenue en juillet et en août. La croissance des ventes d'iPhone s'est en fait accélérée depuis quelques semaines et nous avons réalisé les meilleurs performances de l'année sur l'App Store en Chine ces 2 dernières semaines. " a même indiqué Tim Cook dans cet email.

Plaidoyer pro domo ou méthode Coué ? Il est vrai que le positionnement d'Apple sur le segment haut de gamme peut expliquer cet optimisme du fabricant californien alors que son grand rival direct, Samsung, souffre de la très forte concurrence des fabricants chinois (Huawei, Xiaomi, One Plus, Meizu) sur le segment milieu de gamme.

L'Inde, futur centre de gravité du marché mondial ?

A plus long terme, la Chine restera toutefois le premier marché mondial pour les smartphones, mais sa part de marché mondiale devrait être ramenée de 32,3% l'an dernier à 23,1% en 2019, au profit d'autres marchés émergents comme l'Inde, évalue IDC.

"La Chine reste clairement un marché très important. Toutefois, l'attention se portera davantage sur les exportations que sur la consommation (intérieure) tandis que la croissance domestique ralentit de manière importante", souligne Ryan Reith, un analyste d'IDC.

Le centre de gravité du marché mondial du smartphone pourrait même se déplacer en Inde, assez rapidement.

"L'Inde capture beaucoup de l'attention que la Chine recevait auparavant, et c'est maintenant le marché avec le plus de potentiel à la hausse", estime-t-il, n'excluant pas "la possibilité d'un déplacement de la fabrication de la Chine et le Vietnam vers l'Inde". "Nous avons commencé à voir ce déplacement comme un moyen de réduire les coûts et de capitaliser sur les bénéfices financiers associés à une production locale en Inde", poursuit-il.

Frédéric Bergé