BFM Business

L'Inde veut conquérir Mars avec une fusée low cost

L'Inde a lancé sa fusée low cost ce mardi matin.

L'Inde a lancé sa fusée low cost ce mardi matin. - -

En envoyant dans l'espace Mars Orbiter, ce 5 novembre, l'Inde veut devenir le premier pays asiatique à atteindre la planète rouge. Mais avec un petit budget de 55 millions d'euros, les Indiens ont dû se montrer très inventifs.

L'Inde à la conquête de Mars. Une fusée vient de décoller aujourd'hui, mardi 5 novembre, du sud-est du pays. Elle doit acheminer une sonde censée analyser l'atmosphère martienne. L'Inde veut devenir le premier pays asiatique à atteindre la planète rouge. Mais à sa manière, c'est-à-dire façon low cost.

Lancer une sonde interplanétaire et répondre à la question "Y a-t-il eu un jour de la vie sur Mars ?". Pas de doute : l'Inde a de l'ambition, mais pas forcément les moyens qui vont avec.

Son projet Mars Orbiter a été bouclé en quelques mois pour un budget de 55 millions d'euros. Une misère pour un voyage de cette ampleur.

L'innovation frugale

Mais faute d'être riches, on se montre inventif. C'est même devenu un concept : "l'innovation frugale". En clair : faire avec ce que l'on a. La fusée indienne n'est pas assez puissante pour la mission? Pas de problème, les ingénieurs ont trouvé une solution de secours, la faire tourner autour de la Terre pendant un mois, pour qu'elle prenne de l'élan avant de s'élancer vers Mars.

Le système D érigé en principe d'innovation. Les Indiens appellent cela le "Jugaad", un terme hindi qui signifie trouver des solutions simples à des problèmes compliqués. Un principe qui vaut aussi bien pour faire rouler une voiture de bric et de broc dans les rues de New Delhi, que pour envoyer une fusée à 200 millions de kilomètres de la terre.

Anthony Morel