BFM Business

IFA 2017: Berlin, capitale mondiale de la tech intelligente

Smartphones, montres, bracelets et vêtements connectés, électroménager: l'intelligence artificielle est partout, pour que les appareils ne soient plus de simples outils, mais les compagnons des utilisateurs. C'est la grande tendance de l'IFA, le salon des technologies qui se tient à Berlin du 1er au 6 septembre.

C'est une révolution invisible: l'IFA, la grand-messe européenne de l'électronique qui se tient à Berlin du 1er au 6 septembre, misera cette année sur l’intelligence des appareils, désormais truffés d'algorithmes, plutôt que sur la profusion de nouveaux produits. Une tendance initiée par Google, Amazon, Apple et Microsoft et qui devient incontournable pour l’ensemble des acteurs des nouvelles technologies.

"L'intelligence artificielle sera l'un des gros sujets, avec des produits dans la lignée de ceux lancés par Amazon et Google, donc équipés d'assistants personnels intelligents - pas seulement à la maison, mais aussi dans les téléphones et les montres connectées", estime Klaus Böhm, du cabinet Deloitte.

Côté télévision, les pixels transmettent encore plus de signaux pour améliorer la résolution des écrans. L'électroménager veille sur la paix des ménages en intégrant des commandes vocales leur permettant de discuter avec toute la famille. Quant aux smartphones, ils collectent de plus en plus de données pour anticiper les besoins de leur propriétaire.

Signe de cette focalisation sur les logiciels, le chinois Huawei, troisième marché du smartphone derrière Apple et Samsung, ne devrait pas présenter de nouveaux modèles, mais un assistant pour affronter Alexa (Amazon), Bixby (Samsung), Cortana (Microsoft) et Siri (Apple). Microsoft, qui vient de conclure une alliance avec Amazon, pourrait présenter les fruits de sa collaboration avec Intel, HP et Harmon Kardon.

La télé va reprendre ses droits face aux tablettes

Les télévisions connectées (smart TV), avec visionnage de contenus vidéo à la demande, permettront cette année au bon vieux poste du salon de reprendre ses droits face aux tablettes et ordinateurs portables. "La télé n'est pas morte! Les gens achètent de plus grands écrans, la taille de l'image augmente, il devient nécessaire de s'équiper en haute résolution", estime Roland Stehle, de la fédération allemande GFU, co-organisatrice de l'IFA.

Les organisateurs de l'IFA prévoient une année faste pour les fabricants de téléviseurs, car les technologies OLED et d'Ultra Haute-définition (UHD/4K) deviennent financièrement accessibles et nettement plus tentantes. Selon la GFU, le budget moyen d'un consommateur allemand pour l'achat d'une télévision se situe désormais entre 800 et 900 euros.

Plus généralement, "la demande en électronique et en appareils électroménagers est actuellement très élevée, ce sont les meilleurs signaux de départ pour l'IFA", estime Hans-Joachim Kamp, le président de la GFU.

Plus tourné vers le grand public que son concurrent de Las Vegas, le Consumer Electronic Show, qui a lieu en janvier, l'IFA, parcouru l'an dernier par 240.000 visiteurs, donne généralement le ton pour les achats des fêtes de Noël, tant dans l'électronique que dans l'électroménager. Nombre de groupes internationaux devraient saisir l'occasion pour dévoiler leurs dernières nouveautés à la presse mercredi et jeudi.

30,5 milliards de dollars pour les "wearables" en 2017

Apple est traditionnellement absent de l'IFA et Samsung a déjà dévoilé le 23 août dernier son nouveau smartphone haut de gamme, le Galaxy Note 8, censé faire oublier les déboires du Galaxy Note 7 et ses batteries explosives. En revanche, le coréen devrait lancer à Berlin son dernier bracelet connecté, Gear Fit 2 et sa smartwatch Samsung Gear S4.

Ce marché des "wearables" (objets connectés à porter sur soi), qui a raté son décollage, pourrait enfin se rattraper. Le cabinet Gartner a estimé fin-août que les "wearables" allaient progresser en 2017 avec 30,5 milliards de dollars de montres, casques, et vêtements connectés vendus à travers le monde.

Les casques audio, de plus en plus perfectionnés en termes de définition du son, vont être obligés de couper le cordon. "D'ici 2021, nous estimons qu'aucun téléphone portable haut de gamme ne sera plus équipé d'une prise jack", tranche Angela McIntyre, l'auteure de l'étude.

Enfin, 2017 s'impose comme l'année de l'affichage écologique jusque sur les stands de l'IFA, où sont mis en avant une génération d'appareils électroménagers soucieux d'économies d'énergie et de détergent, de poubelles connectées facilitant le tri sélectif ou de frigos luttant contre la malbouffe et le gaspillage alimentaire.

Dossier spécial IFA 2017 sur 01Net.com

P.S. avec AFP