BFM Business

Google veut séduire 300 millions d'Indiens de plus d'ici 3 ans

Le site de Google est un outil de recherche vocal avec un clavier en hindi.

Le site de Google est un outil de recherche vocal avec un clavier en hindi. - Prakash Singh - AFP

Le géant du web a mis en place un site en hindi, langue parlée par 41% de la population en Inde. Il veut atteindre 500 millions d'utilisateurs d'ici 2017.

Google est dans une stratégie de conquête. Le géant du web a dévoilé, le 3 novembre, un site de recherche en hindi, l'un de ses nouveaux outils visant à attirer 300 millions d'Indiens supplémentaires sur internet d'ici 2017.

Son site, www.hindiweb.com, qui comprend un outil de recherche vocal en hindi et un clavier en hindi, s'insère dans une stratégie plus globale d'élargissement de son public parlant d'autres langues que l'anglais en Inde.

Selon Google, pratiquement tous les 198 millions d'Indiens anglophones ont accès à internet. Il lui reste donc un potentiel d'un milliard de personnes en Inde. Concernant l'hindi, il est parlé par 41% de la population de 1,2 milliard d'habitants.

En Inde, "pour atteindre notre objectif de 500 millions d'utilisateurs internet d'ici 2017 (contre 200 millions actuellement), nous devons rendre internet accessible à ceux qui ne parlent pas anglais", a dit le directeur opérationnel de Google India, Rajan Anandan, aux journalistes.

22 langues en Inde

Cette annonce rejoint la volonté du nouveau gouvernement indien de conduire une "révolution numérique" pour permettre aux Indiens d'accéder plus aisément aux services tels que la santé, l'éducation mais aussi faciliter les transactions financières.

"Le web recèle un grand potentiel pour mieux intégrer économiquement et socialement de nombreux Indiens, et grâce à la révolution du smartphone, des millions d'Indiens vont se connecter pour la première fois au cours des prochaines années", a dit Anandan.

Des dizaines de millions de téléphones multi-fonctions sont vendus à prix accessibles chaque année en Inde, devenant le principal moyen d'accéder à internet pour des dizaines de millions d'Indiens, mais ce développement est freiné par un manque de contenu en langue locale. L'hindi et l'anglais sont les deux langues officielles pour les services publics mais l'Inde reconnaît 22 langues.

Google a annoncé qu'il allait mettre sur pied l'Indian Language Internet Alliance, constituée de groupes de presse, de télévision, de sociétés de contenus en ligne, pour promouvoir les contenus en langue locale. Huit langues sont visées en priorité, dont le bengali, le telegu, le marathi et le tamil. Début octobre, le patron de Facebook a également fait la promotion en Inde de son offre en langues locales pour élargir son public.

Le développement d'internet en Inde bute par ailleurs sur le faible débit dans de nombreuses parties du pays. Le gouvernement a mis sur pied un plan de connexion par la fibre pour des villages dont le déploiement doit s'achever en 2016.

D. L. avec AFP