BFM Business

Free se bat pour que ses concurrents affichent le vrai prix des box

Free milite pour que ses concurrents affichent le vrai prix des box

Free milite pour que ses concurrents affichent le vrai prix des box - LIONEL BONAVENTURE / AFP

Free se plaint d’être le seul opérateur à présenter des tarifs transparents pour l’accès à Internet fixe. Et l'opérateur réclame une clarification.

"Il est temps que tout le monde affiche le véritable prix des box", a déclaré sans ambages Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad, lors d’une conférence de presse organisée ce vendredi.

Free reste aujourd’hui le seul FAI à ne pas imputer le prix de la location de la box. De leur côté, Orange, SFR* et Bouygues Telecom facturent ce service entre 3 et 5 euros par mois. Mais ces derniers se gardent bien d’attirer l’attention sur ce supplément lorsqu’ils présentent leurs tarifs, avance le dirigeant de Free. Généralement une astérisque renvoie à une mention en tout petit "+ location matériel .. euros/mois".

Une malhonnêteté pour Free

Mais il y a encore plus grave, selon Maxime Lombardini. Dans ses présentations, Orange n’affiche pas le prix de l’abonnement hors promotion. L’opérateur historique se contente effectivement d’indiquer "à partir de" sur son site Web, sans préciser que le tarif augmente au bout de douze mois. Il faut cliquer sur l’offre pour avoir tous les détails.

-
- © Orange

La Direction de la concurrence pourrait bientôt intervenir

Si l’on prend l’exemple de la première offre triple play Zen Fibre, Orange annonce un tarif à 19,99 euros par mois. Mais ce dernier passe à 38,99 euros par mois au bout de 12 mois. À quoi il faut ajouter trois euros de location de Livebox.

Au final, c’est bien d’un abonnement à 41,99 euros par mois dont il est question, explique le représentant de Free, soit plus du double que ce qui est mis en avant. Un prix que finit forcément par payer l’abonné puisqu’il s’engage sur deux ans.

Orange est le premier à avoir imposé 3 euros de location de box à ses abonnés. Il a été suivi par SFR qui prélève désormais 5 euros par mois à presque tous ses clients, exceptés ceux qui ont souscrit l’offre Starter. Bouygues Telecom a été le dernier a cédé à cette pratique. Mais certains de ses abonnés en ont récemment fait les frais. Ceux qui avaient opté pour une BBox sans engagement à 25,99 euros par mois ont reçu un mail cet été les informant qu’ils allaient devoir désormais payer les 3 euros supplémentaires. Ils ont toutefois la possibilité de résilier leur contrat.

Maxime Lombardini affirme que la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes travaille sur cette question et qu’elle devrait imposer une clarification des prix des box d’ici le début de l’année prochaine.

* 01net.com est édité par une filiale de NextRadioTV, elle-même propriété à 49% de SFR Médias.

Amélie Charnay