BFM Business

Facebook plus fort que Google sur l'actualité

Selon le cabinet de mesure d'audience Parse.ly, depuis le début de l'été, Facebook génère plus de clics d'internautes pour la consultation de sites médias que Google. Une première dans le monde Internet.

Selon le cabinet de mesure d'audience Parse.ly, depuis le début de l'été, Facebook génère plus de clics d'internautes pour la consultation de sites médias que Google. Une première dans le monde Internet. - Bytelaunch

Les sites médias sont désormais davantage consultés via Facebook qu'en allant sur Google. Ce changement de rapport de force, qui s'observe essentiellement sur le marché américain, récompense les nombreuses initiatives développées par le réseau social.

Les internautes consultent davantage les actualités sur Facebook qu'en passant par Google. Le cabinet Parse.ly, spécialisé en analyse d'audience des médias affirme ainsi que le réseau social apporte désormais plus de trafic aux site d'informations au niveau mondial que le moteur de recherche. C'est en mesurant les visites sur plus de 400 médias (essentiellement anglo-saxons) que Parse.ly en est arrivé à cette conclusion.

Facebook a dépassé Google au début de l'été. Il draine aujourd'hui 39% du trafic mesuré par les robots de Parse.ly sur son panel, contre 36% pour Google. Ce croisement des courbes avait déjà été observé en octobre 2014 mais l'écart n'avait été que momentané et surtout bien moins important que cela d'aujourd'hui.

-
- © Parse.ly

Facebook est meilleur sur le mobile

Ce résultat n'est évidemment pas le fruit du hasard. Conscient de l'importance prise par la consultation sur smartphone, Facebook a par exemple considérablement investi pour améliorer son offre mobile. Il a également lancé une fonction baptisée Instant Articles qui ouvre directement l'article dans la page Facebook sans l'habillage du site de l'éditeur, améliorant ainsi la lecture pour l'internaute. Pour ne pas s'attirer les foudres des groupes de presse, Facebook a négocié avec plusieurs d'entre-eux des solutions de partage de revenus.

Facebook propose également des solutions de sponsoring de contenus très efficaces. Alors qu'un média ira acheter un mot clé auprès de Google, pour remonter dans le moteur de recherche (en pariant que l'internaute va le saisir sur son écran), Facebook va proposer à l'éditeur de presse de diriger l'article vers des populations captives. Un magazine de bateaux verra ainsi ses articles proposés à des membres Facebook "fans de" voile, mer, régates, etc.

-
- © Parse.ly

La partie vidéos est également de plus en plus favorable à Facebook qui favorise son lecteur, autorisant l'export et permettant la mise en direct, c'est à dire son déclenchement au moment de la navigation de l'internaute. Reste l'impact sur le marché publicitaire. Ce changement dans le rapport de force entre les deux géants américains se retrouve également sur certains pans de l'économie de la publicité, mobile notamment. Selon l'IAB, les bannières et les annonces intégrées aux vidéos, qui constituent l'une des forces de Facebook, ont généré plus de valeur que les liens sponsorisés défendus par Google.

Frédéric Simottel