BFM Business

En 2014, les ventes de PC se stabilisent, celles des tablettes ralentissent

Les tablettes ont presque entièrement pénétré les marchés clés, ce qui donne un regain au secteur des PC.

Les tablettes ont presque entièrement pénétré les marchés clés, ce qui donne un regain au secteur des PC. - Scott Olson - Getty Images - AFP

Après cinq années de repli lié à l’arrivée des tablettes, le secteur du PC retrouve une légère stabilité, selon les chiffres des cabinets Gartner et IDC. Par contre, les ventes de tablettes ralentissent par "manque d’innovation" des constructeurs.

Le monde du PC semble retrouver ses marques après la révolution tactile lancée par Apple avec l’iPad en 2011. Pour preuve, les chiffres dévoilés ce jour par les cabinets Gartner et IDC qui, l’un et l’autre annoncent enfin une stabilisation des ventes d’ordinateurs après des années de chute sévère.

Pour Gartner, le repli est d’à peine 0,2% en 2014. De son côté, si IDC évoque une année encore difficile, il constate tout de même que le recul n’est que de 2,1%.

Rien à voir avec les baisses à deux chiffres des années précédentes. Le retour à l’optimisme s’est particulièrement observé en fin d’année 2014 avec une faible mais bien réelle hausse de 1% avec 83,7 millions de PC écoulés lors du dernier trimestre. "Ces chiffres montrent une amélioration lente, mais constante (du secteur) après deux années de déclin", note le cabinet d’analyse qui explique que cette tendance provient de la maturité du marché des tablettes. "Maintenant que les tablettes ont presque entièrement pénétré des marchés clés, les dépenses de consommation se redirigent petit à petit vers les PC", précise Gartner.

Tablette : une situation alarmante

En effet, les deux terminaux semblent être sur un balancier. Quand l’un monte, l’autre baisse ou, en tous les cas, ralentit. Et c’est le cas pour les tablettes comme le redoute Gartner. Dans ses prévisions de ventes d’appareils mobiles, le cabinet table sur un ralentissement des ventes pour 2014 et 2015.

Cette année, il devrait se vendre 233 millions de tablettes soit une progression de 8% après des hausses à deux chiffres lors des dernières années. Lancé en 2011 par Apple, ce secteur n’a mis que trois ans à envahir la planète. Il est désormais devenu un marché de renouvellement dont les scores seront de moins en moins spectaculaires. Pour Ranjit Atwal, directeur de la recherche au sein du cabinet, cette situation est même qualifiée d’alarmante. "La forte baisse peut être expliquée par plusieurs facteurs. Le premier serait que la durée de vie des tablettes a été étendue, le second serait le manque d’innovation matérielle qui constitue un frein dans la mise à niveau des consommateurs"'.

Pascal Samama