BFM Business

Eaze, l'Uber du cannabis, se voit pousser des ailes

Eaze a déjà réalisé plus de 30.000 livraisons.

Eaze a déjà réalisé plus de 30.000 livraisons. - Martin Bernetti - AFP

Cette start-up californienne spécialisée dans la livraison de cannabis à usage médical vient de lever 10 millions de dollars. Elle veut se développer dans d'autres Etats.

10 millions de dollars. C'est la somme qu'a levé cette semaine, auprès de différents investisseurs, la start-up "Eaze". Spécialisée dans la livraison de cannabis à usage médical, elle compte désormais parmi ses investisseurs l'artiste Snoop Dog. Un rappeur déjà arrêté à maintes reprises pour possession de marijuana.

En investissant dans ce que certains appelle le "Uber de la Weed" (l'équivalent de l'herbe pour les anglophones), Snoop Dog n'a pas failli à sa réputation. Plus fort encore, il permet à l'entreprise d'acquérir une véritable crédibilité grâce à son image d'expert du sujet.

De bon augure, donc, pour cette start-up californienne qui commence à connaitre un beau succès. Créée il y a 9 mois, elle aurait déjà réalisée plus de 30.000 livraisons.

Accélérer les délais de livraisons

Son concept: mettre en relations des clients, cultivateurs et chauffeurs pour permettre de livrer la marchandise commandée en quelques dizaines de minutes. Dans la baie de San Francisco (où se situe la zone de livraison), rien de plus légal. Les producteurs, agréés par l'Etat de Californie, y sont même considérés comme de véritables entrepreneurs.

Avec cette somme, Eaze souhaite poursuivre son développement et prendre pied dans d'autres Etats, comme l'Oregon et l'Arizona où la vente de cannabis est autorisée. Elle souhaite également accélérer les délais de livraisons. Seul problème pour le moment, Google et Apple refuse de la faire figurer dans leurs boutiques d'applications.

David Dauba