BFM Business

Devialet et Parrot, les Français bien en vue aux Oscars de la high tech

-

- - TechCrunch

Considérés comme LA consécration par les pros de la High-Tech, les Crunchies récompensent les innovations les plus marquantes. Cette année, deux pépites françaises, Parrot et Devialet, sont en lice face à Apple et Samsung.

Qui a dit que les Français n'arrivaient pas à la cheville des Américains et des Coréens en matière de high-tech? Cette année, deux entreprises tricolores seront au coude à coude avec Apple et Samsung lors de la cérémonie des Crunchies, qui sont à la high tech ce que les oscars sont au cinéma. Le site Tech Crunch, organisateur de la cérémonie, a sélectionné Devialet et Parrot, dans la catégorie hardware.

Parrot est nominé avec le Bebop, un petit drone qui se distingue par sa robustesse et sa légèreté. Lancé en mars 2015, cet appareil est équipé d’un caméra qui filme à 30 images seconde en 14 MP. Le tout pour environ 500 euros.

Le made in France fait entendre sa voix

Mais c'est Devialet qui apparaît comme le mieux armé pour être sacré en Californie. La marque française a su faire ce que ses concurrents rêvaient depuis longtemps réaliser : une enceinte d’un design étonnant, d’une qualité audio exceptionnelle et tout cela pour un prix que les audiophiles estiment dérisoire: 1.690 euros. Et, cerise sur le gâteau, la production de ces appareils est totalement "made in France". Les précieuses enceintes sont assemblées à Châtelet-en-Brie (Seine-et-Marne).

C’est trois paramètres ont d'ailleurs tellement séduit Apple, que le groupe leur a fait une place de choix dans ses boutiques américaines. Et pas n’importe quand, ni n’importe où. Les Phantom ont été mis en rayon avant Noël dans les Apple Store de New York et de San Francisco.

Une victoire pour la French Tech

Avec ces deux étoiles, la French Tech n'a jamais eu autant de chances d'obtenir le prestigieux trophée. Face à elles, Apple avec son "pencil", le stylo tactile de l’iPad Pro, et Samsung avec la seconde version de son casque de réalité virtuelle qui doit d’abord convaincre la Silicon Valley qui n’a d’yeux que pour l’Oculus de Facebook. Ce dernier a d’ailleurs déjà été honoré aux Crunchies en 2013 avant son rachat par Facebook.

Autre challenger: le Sphero BB-8 qui doit avant tout son succès à la sortie du dernier Star Wars qu'à une révolution technologique. En remportant ce prix, Devialet ou Parrot rejoindraient le Panthéon californien de la high-tech qui, au cours des dernières années, a récompensé entre autres, l’iPad (2010), le thermostat connecté de Nest (2011) ou l’imprimante 3D de Markerbot (2012) Réponse lors de la cérémonie qui se tiendra ce lundi soir à San Francisco.

Pascal Samama