BFM Business

Comment la RATP veut développer le téléphérique en Ile-de-France

Brest a déjà son téléphérique

Brest a déjà son téléphérique - FRED TANNEAU / AFP

La régie des transports parisiens vient de nouer un partenariat avec les sociétés Eiffage et Poma pour développer des projets de téléphériques urbains, notamment en Ile-de-France.

Brest, Toulouse, Orléans, Grenoble… C’est un moyen de transport qui séduit de plus en plus de villes. De nombreux projets de téléphériques urbains ont vu le jour aux quatre coins de l’Hexagone ces dernières années. En Ile-de-France, la RATP vient de nouer un partenariat avec les sociétés Eiffage et Poma pour développer ce mode de transport dans les villes, rapportent Les Échos.

Si les professionnels du transport se penchent sur le téléphérique, c’est que ce moyen de transport aérien et électrique permet d’apporter une alternative efficace aux transports polluants, tels que les bus, et de répondre à la problématique de saturation des rues. D’autant que le trafic "peut atteindre jusqu’à 4000 voyageurs par heure et par direction, soit l’équivalent d’un tramway", assure la présidente de la RATP au quotidien économique, Catherine Guillouard.

"En exploitant la dimension aérienne, le câble urbain peut offrir des solutions complémentaires de mobilité, à l’échelle d’un quartier, dans des milieux très contraints", explique de son côté Benoît Ruffray, PDG du groupe Eiffage.

17 projets en Ile-de-France

En combinant leur savoir-faire, Les trois sociétés vont désormais chercher des clients à qui proposer leur offre dans un marché potentiel qui pèserait près de 2 milliards d'euros. Poma fournira le matériel, Eiffage se chargera du génie civil et la RATP de l’insertion urbaine.

L’Ile-de-France sera la priorité avec 17 projets déjà identifiés dont la liaison câblée entre Boulogne et Vélizy-Villacoublay. Un autre téléphérique pourrait voir le jour entre La Défense et pont de Neuilly et entre les gares de Lyon, d'Austerlitz et de Paris-Bercy.

P.L