BFM Business

Ce vieil ordinateur d'Apple vaut aussi cher qu’un appartement parisien

Cet Apple I est l'un des derniers au monde qui fonctionne encore. Il sera vendu aux enchères à Cologne le 20 mai prochain.

Cet Apple I est l'un des derniers au monde qui fonctionne encore. Il sera vendu aux enchères à Cologne le 20 mai prochain. - Team Breker

Le commissaire-priseur allemand Team Breker s’apprête à vendre aux enchères l’un des huit "Apple I" encore en état de marche. Estimé entre 180.000 à 320 000 euros, il faudra certainement dépenser au moins deux fois plus pour se l'offrir.

Quelle marque de produits informatiques peut se flatter de voir que ses appareils lancés dans les années 70 coûtent aujourd’hui le prix d’un appartement parisien ou d’un bolide italien? Apple et son premier ordinateur, l'Apple 1 qui surtout le premier véritable micro-ordinateur du monde. Conçu par Steve Wozniak, Steve Jobs et Ronald Wayne, il a été fabriqué en 1976 dans le garage des parents de Jobs. Le trio en a fabriqué moins d'une centaine qui étaient vendus 666,66 dollars. Aujourd’hui, les musées et les collectionneurs se l’arrachent.

Le 1er avril 1976, Steve Wozniak et Steve Jobs créent l'Apple I, le micro-ordinateur qui a révolutionné l'informatique.
Le 1er avril 1976, Steve Wozniak et Steve Jobs créent l'Apple I, le micro-ordinateur qui a révolutionné l'informatique. © Apple

L’un des derniers modèles en état de marche fera l’objet d’une vente aux enchères organisées par la maison Team Breker. Cet Apple 1 a appartenu à un ingénieur de Berkeley qui en a pris soin pendant plus de 40 ans. Il est estimé entre 180.000 et 300.000 euros. C’est l’objet le plus cher de la vente qui aura lieu à Cologne le 20 mai. À titre de comparaison, sa valeur est trois fois supérieure à la "boule à écrire" que le révérend Rasmus Malling-Hansen a inventée en 1867 et qui est la première machine à écrire "grand public" de la planète. Friedrich Nietzsche s’en est même offert une. Mais cet objet ne fait pourtant pas le poids face à un Apple 1.

Cette superbe  "boule à écrire" inventée par Rasmus Malling-Hansen a inventée en 1867 est estimée entre 70.000 et 90.000 euros, trois fois moins que l'Apple I.
Cette superbe "boule à écrire" inventée par Rasmus Malling-Hansen a inventée en 1867 est estimée entre 70.000 et 90.000 euros, trois fois moins que l'Apple I. © Auction Team Breker

La machine d’Apple n’est pourtant pas une œuvre d’art, esthétiquement parlant. C’est une machine en kit composé d’une carte mère avec ses circuits apparents qu’il faut connecter à un boitier, d’un moniteur, d’un clavier, d’une alimentation et du magnétophone à cassettes vendu à l’époque en option pour 75 dollars. C’est l’un des huit derniers au monde à fonctionner parfaitement. Et, cerise sur le gâteau, il est fourni avec sa documentation et "les relevés d’appels téléphoniques avec Steve Wozniak en 1977".

Si l’estimation de la machine peut paraître élevée, son prix final pourrait flirter avec le million d’euros, car depuis le début du XXIe siècle, la valeur de l’Apple 1 ne cesse de grimper. En 2000, un passionné américain s’en est payé un pour 18.000 dollars (16.700 euros). En 2012, un autre est parti pour 374.500 dollars (350.000 euros) lors d’une vente organisée par Sotheby’s à New York. L’année suivant, à Cologne, un autre modèle a été vendu pour 640.000 dollars (596.000 euros). En 2016, l’Apple 1 acheté en 2000 a été cédé pour 815.000 dollars (769.000 euros) au musée Henry Ford de Dearborn, dans le Michigan. Mais, le record a été atteint en 2015 lors d’une vente de charité aux États-Unis : 905.000 dollars (840.000 euros), soit 50 fois plus qu’en 2000!

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco