BFM Business

C'est un atout pour un entrepreneur de ne pas connaître les limites du digital

Fany Pechiodat, fondatrice du site MyLittleParis intervient au 01Business Forum dans un atelier consacré à la fidélisation clients

Fany Pechiodat, fondatrice du site MyLittleParis intervient au 01Business Forum dans un atelier consacré à la fidélisation clients - Mylittleparis

Ne pas craindre sa méconnaissance du digital pour se lancer dans un projet d'innovation conseille Fany Pechiodat. La fondatrice du site MyLittleParis sera présente au prochain 01Business Forum qui se déroule à Paris le 4 février.

01 Business: Quelles opportunités le digital représente-t-il pour votre entreprise ?
Fany Pechiodat: Le digital m'a permis de créer ma propre entreprise depuis chez moi, armée d'un simple ordinateur.

Qu’attendez-vous de la journée du 4 février et de ces rencontres entre dirigeants autour de cette thématique de renaissance digitale ?
J'en attends de l’inspiration, du partage d’expérience et des rencontres. Ces trois termes constituent pour moi l’équation magique de l'innovation.

Quel conseil donneriez-vous aux dirigeants qui voudraient mener cette renaissance digitale dans leur entreprise ?
Je leur dirais de ne pas avoir peur de leur manque d’expérience. Pour ma part, je ne connaissais rien au web quand je me suis lancée et ça a été plutôt une chance un final. En ne connaissant pas les limites du digital, on les repousse plus facilement !
Il ne faut également surtout pas attendre l'idée géniale pour se lancer. Au contraire, il faut commencer modeste, tester son idée à petite échelle, explorer l’environnement, puis réajuster. L'expérience m'a appris aussi que la première idée est rarement la bonne. L’innovation est une série d’essais et d'erreurs. Dans le digital, le piège est de vouloir avoir une vision à trois ans plutôt que d’être dans l’expérimentation permanente et d’essayer une idée par jour.

Sous quelle forme avez vous contribué au 01 Business Forum ?

Je participe en tant qu'intervenante aux ateliers. J'ai également joué un rôle au sein du comité éditorial, en aidant à identifier quelques speakers intéressants qui proposent des idées nouvelles.

Frédéric Simottel