BFM Business

Bouygues a-t-il les moyens de mener la guerre des prix dans le fixe?

Bouygues Télécom tape Free là où ça fait mal, et surtout là où il lui reste un peu de marge à tailler.

Bouygues Télécom tape Free là où ça fait mal, et surtout là où il lui reste un peu de marge à tailler. - -

Le PDG du groupe Bouygues a annoncé, ce vendredi 20 décembre, le lancement d'un forfait low cost sur le fixe. Un moyen de contrer Free, qui y fait l'essentiel de ses marges. Encore faut-il en avoir les moyens.

Martin Bouygues a déclaré la guerre à Free. Dans une rare interview, donnée au Figaro de ce 20 décembre, le patron de Bouygues affirme qu'il veut casser les prix dans l'internet fixe. Il affirme qu'il va faire économiser 150 euros aux consommateurs, sans donner plus de précisions.

"Que Xavier Niel fasse mieux s'il en est capable !", défie Martin Bouygues dans les colonnes du quotidien. Le gant est jeté et le champ de bataille choisi: ce sera le fixe.

Bouygues fait 20% de marge sur le fixe, contre 40% pour Free

Le groupe de télécoms n'a pas vraiment le choix. Sur le mobile, les marges de manœuvre sont extrêmement limitées. Free noie la concurrence sous les annonces low cost. L'affrontement est beaucoup trop sanglant pour que quiconque surenchérisse.

Alors Bouygues tape là où il y a encore un peu de gras à tailler, et surtout là où ça fait mal : le fixe, c'est la vache à lait de Free. C'est aussi ce qui lui permet de se développer dans le mobile. En asphyxiant cette activité, Bouygues ferait donc d'une pierre deux coups.

Encore faut-il en avoir les moyens. Martin Bouygues le dit lui-même: dans le fixe, ses marges sont aujourd'hui inférieures à 20%, contre 40% pour Free. Attaquer sur ce terrain, c'est donc aussi prendre le risque de se saborder.

Anthony Morel