BFM Business

BlackBerry: un autre fonds intéressé par le dossier

Le fonds américain Cerberus a signé un accord de confidentialité pour examiner les comptes de BlackBerry

Le fonds américain Cerberus a signé un accord de confidentialité pour examiner les comptes de BlackBerry - -

Le fonds américain Cerberus envisagerait de déposer une offre sur le fabricant canadien de smartphone. Après l'offre de Fairfax, c'est la deuxième marque d'intérêt d'un fonds d'investissement pour le groupe en difficulté.

Après Fairfax, Cerberus. La marque de téléphonie BlackBerry qui cumule les pertes depuis trois ans, suscite la convoitise d'un fonds d'investissement américain, selon l'AFP le 2 octobre.

C'est le second fonds d'investissement à s'intéresser de près au fabricant de smartphones en difficulté, après le Canadien Fairfax, avec lequel un accord de principe a été signé.

L'option Cerberus est moins concrète. Le fonds s'apprêterait seulement à signer un accord de confidentialité afin de pouvoir examiner plus en détail les comptes du pionnier des smartphones. Un préalable pour déterminer s'il fait ou non une offre.

Un milliard de dollars de pertes

Aujourd'hui, il se penche au chevet du Canadien exsangue qui, distancé par ses concurrents Apple et Samsung sur les smartphones, a annoncé une perte d'un milliard de dollars pour le deuxième trimestre et des suppressions de postes à hauteur de 40% de ses effectifs.

La semaine dernière, BlackBerry se dirigeait vers un rachat intégral par son premier actionnaire, Fairfax, qui détient déjà 10% de son capital. L'offre valorisait l'ex-Research in Motion à 4,7 milliards de dollars, mais l'entreprise s'était arrogé la possibilité de rechercher une meilleure offre.

N.G. avec agences