BFM Business

Apple va investir dans un datacenter géant en Irlande

-

- - Le futur datacenter d'Apple en Irlande occupera une surface de 160.000 mètres carrés.

Apple a obtenu le feu vert de la justice locale pour bâtir un centre de données de 160.000 mètres carrés dans l'ouest de l'Irlande. Ce chantier était bloqué depuis 2015 par des recours. Ce sera son deuxième datacenter en Europe avec celui dont la construction s'achève au Danemark.

Apple va pouvoir encore investir en Irlande. Après l'extension de son siège européen en 2016, le constructeur californien bâtira sur l'île un gigantesque datacenter stockant les données de ses utilisateurs européens après avoir bénéficié d'un feu vert judiciaire.

La Haute Cour de justice irlandaise a rejeté les recours formés par des particuliers. Ceux-ci étaient inquiets des répercussions environnementales du projet mais aussi de la viabilité énergétique du futur site, très gourmand en électricité, qui doit occuper près de 166.000 mètres carrés dans une forêt du comté de Galway.

Le futur site représente 850 millions d'investissement

Mais la logique économique l'a emporté. Le centre informatique représente des dizaines d'emplois sur place et 850 millions d'euros d'investissement, ce qui doit être le plus gros investissement privé dans l'ouest du pays, région moins dynamique que les grandes villes.

Annoncé par Apple en février 2015, le centre de données aurait dû voir le jour en même temps qu'un projet similaire bien plus avancé au Danemark, près de la ville de Viborg, ce qui a provoqué la frustration de nombreux habitants de la région irlandaise. Lorsque ces deux sites seront achevés, Apple disposera de deux centres de stockage de données en Europe, un troisième site étant en projet, toujours situé au Danemark.

Dans son rapport annuel sur sa responsabilité environnementale, Apple affirme que le futur datacenter irlandais s'alimentera à 100% en énergie renouvelable. Il sera refroidi par la ventilation naturelle et l'air ambiant, plutôt que la climatisation traditionnelle, très gourmande en électricité.

Le constructeur s'est aussi engagé à soutenir une nouvelle forme d'énergie exploitant des vagues et le mouvement de la houle développée par la société irlandaise SeaPower et récemment testée dans la baie de Galway, située près du futur datacenter.

En dépit de ses démêlés avec la Commission qui exige d'elle qu'elle réclame 12 milliards d'euros d'arriérés d'impôt à Apple, l'Irlande reste une terre d'accueil pour les investissements des géants américains de la high tech en raison de sa fiscalité plus douce concernant l'impôt sur les sociétés.

Déjà, en 2016, les autorités irlandaises avaient autorisé Apple à développer son siège européen, entraînant la création d’un millier d’emplois en 2017.

Frédéric Bergé