BFM Business

Adidas est prêt à produire des semelles sur-mesure pour tous

La marque allemande, qui s’est associée à une start-up de la Silicon Valley, a dévoilé ce vendredi un modèle de basket dont la semelle peut être imprimée en 3D à grande échelle.

A quelques heures du marathon de Paris, Adidas a dévoilé un modèle de basket d’un nouveau genre, qui pourrait bien changer la vie des adeptes du running. Ses Futurecraft 4D pourraient en effet démocratiser la vente de chaussures dont les semelles -imprimées en 3D- seront parfaitement adaptées aux pieds de leur acquéreur, un confort jusqu’ici réservé à quelques stars du sport.

Cette innovation, présentée ce vendredi, est le fruit de l’association d’Adidas avec la start-up californienne Carbon. Celle-ci a permis de surmonter les divers obstacles liés à l’impression 3D, tels que la restriction dans le choix des couleurs et des matériaux, ou la faible vitesse de production, indique le groupe allemand dans un communiqué.

5.000 paires commercialisées avant la fin de l'année

Pour ce faire, Carbon a utilisé une nouvelle technologie baptisée "Digital light Synthesis", grâce à laquelle une semelle pourra être imprimée en 20 minutes, contre 90 minutes avec une technique d’impression 3D "classique". Adidas compte ainsi commercialiser 5.000 paires de Futurecraft 4D d’ici à la fin de l’année, avant de passer à la vitesse supérieure - le chiffre de 100.000 paires en 2018 est évoqué.

Outre le confort procuré aux sportifs, qui pourront à terme posséder des baskets adaptées à leurs caractéristiques biométriques, l’initiative pourrait faire le bonheur de l'équipementier allemand d’un point de vue commercial. Notamment en termes de fidélisation, puisqu’un passage par la boutique Adidas pour acheter ce modèle semble inévitable. En outre, les données collectées -notamment les mesures prises sur le client- pourraient s’avérer très utiles pour promouvoir la sortie de nouveaux modèles.

Y.D.